Copywriting : les composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum

Quels éléments composent un texte de vente qui cartonne au maximum, c’est-à-dire qui rapporte de l’argent au maximum ?

Avant de répondre à cette question pour vous, je suppose que vous avez déjà étudié votre cible de prospects (clients potentiels) ainsi que vos concurrents.

Grâce à cette étude, vous avez découvert quelque chose que désirent/veulent ou quelque chose dont ont besoin vos clients, et que vos concurrents ne leur offrent pas, chose que vous leur offrez vous. À présent, vous avez besoin de communiquer là-dessus via un texte de vente très performant.

Vous vous demandez alors quels devraient être les composants d’un tel texte de vente ?

C’est à cette question que répond cet article !

Bonne découverte ! 🙂

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un texte de vente ?

Un texte de vente, c’est un texte conçu dans le but de pousser votre cible à entreprendre l’action que vous désirez. Cette action peut être un achat, un clic, un vote, etc.

Par conséquent, un texte de vente peut prendre plusieurs formats :

  • SMS ;
  • mails ;
  • courriers commerciaux;
  • scripts de spots publicitaires ;
  • scripts de vidéos de vente ;
  • pages de vente ou lettres de vente ;
  • articles de journal ;
  • publireportages ;
  • fiches produits, pages de description de produits sur Amazon ;
  • etc.


En fait, à chaque fois que vous verrez du texte destiné à vendre quelque chose, qu’il s’agisse d’un produit (bien ou service) tangible/ numérique ou de n’importe quelle autre chose, dites-vous que vous êtes devant un texte de vente, peu importe le format qu’il emprunte.

Et aujourd’hui, nous allons découvrir la quasi-totalité de ses composants, sachant que les composants utilisés dépendent, en grosse partie, du format utilisé. Ce que ça signifie ?

Prenez par exemple un spot publicitaire TV. Parce que vous n’avez que quelques secondes pour intéresser votre cible, vous ne pouvez pas tout lui dire. Vous essayez alors de l’intéresser suffisamment pour qu’elle vous appelle ou se rende dans un point de vente pour en savoir plus.

Par conséquent, dans un spot publicitaire TV, vous aurez une accroche, un listing des avantages/bénéfices les plus importants du produit, des images, une garantie de satisfaction (pas toujours), et un appel à l’action, mais rarement plus.

Un SMS, c’est, en général, encore moins que tout ça !

Pourtant, si vous prenez une page de vente ou lettre de vente, en général, vous y retrouverez très souvent la quasi-totalité des éléments qui composent un texte de vente. Pourquoi ?

Parce que l’objectif d’une page de vente ou lettre de vente, c’est d’obtenir immédiatement une commande. Par conséquent, on y met tout ce dont la cible a besoin pour passer à l’action sans attendre.

Voilà pourquoi le format « lettre de vente » est le format choisi ci-dessous pour vous dévoiler les composants d’un texte de vente.

Si vous vous demandez quelle est la différence entre une lettre de vente et une page de vente, sachez que la lettre de vente peut être définie de diverses manières. L’une de ses définitions, c’est que la lettre de vente est une page de vente qui n’a pas été mise en ligne (sur le web). Donc, ci-dessous, nous emploierons indifféremment les termes « page de vente » ou « lettre de vente ».

Commençons donc ! Découvrons les divers composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum !

Les divers composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum

Avant de révéler les divers composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum, une précision importante : ici, l’objectif n’est pas de définir lesdits composants. Car lesdites définitions se trouvent déjà dans l’article Le vocabulaire du copywriting expliqué.

Ici, l’objectif, c’est simplement de vous montrer ces divers composants à partir du format « lettre de vente » pour les raisons expliquées ci-dessus, et de vous faire voir leur emplacement dans un texte de vente.

Allons-y donc :

1) Tout d’abord, la lettre de vente commence par l’accroche publicitaire, l’accroche commerciale

L’accroche publicitaire, l’accroche commerciale est en général le premier élément d’une page de vente, d’une lettre de vente. Elle est parfois précédée d’images destinées à renforcer son impact sur les prospects (clients potentiels).

Comme vous l’avez compris, l’accroche publicitaire, commerciale se place donc tout en haut d’une lettre de vente, d’une page de vente.

Voici un exemple d’accroche (encadré en bleu pour vous) dans sa page de vente, page de vente écrite par l’agence publicitaire Addison Sims of Seattle :

exemple d’accroche publicitaire
Exemple d’accroche publicitaire, d’accroche commerciale

Traduction de l’accroche : Comment j’ai amélioré ma mémoire en une seule soirée

Notons au passage qu’il y a une deuxième accroche publicitaire dans cette lettre de vente. La voici :

«  L’étonnante expérience de Victor Jones ».

Et cette accroche complète merveilleusement la première qui est « Comment j’ai amélioré ma mémoire en une seule soirée ».

Cette 2e accroche publicitaire, commerciale, c’est ce qu’on appelle une sous-accroche publicitaire, commerciale. On l’appelle sous-accroche parce qu’elle vient en dessous de la première accroche. On aurait pu l’appeler 2e accroche. Elle reste donc une accroche.

Pour découvrir l’utilisation à faire des sous-accroches, leur rôle et leur impact sur votre cible, lisez l’article Lettre de vente : 3 sous-accroches publicitaires et 3 connecteurs pour donner envie de vous lire jusqu’au bout !

Notez que l’utilisation de la sous-accroche n’est pas systématique. De nombreuses pages de vente millionnaires s’en servent, et de nombreuses pages de vente millionnaires ne s’en servent pas du tout. Dans ce cas, comment savoir quand s’en servir?

En fait, le choix de s’en servir ou pas repose sur ce que l’on désire faire savoir à la cible dès le départ, c’est-à-dire dans l’accroche.

Lorsque l’on décide de s’en servir, il faut savoir que la sous-accroche commerciale, publicitaire se place juste en dessous de l’accroche; et il n’est pas interdit d’en mettre plusieurs. Comme dans l’exemple juste ci-dessous (accroche et sous-accroches encerclées en bleu pour vous permettre de les distinguer) :

 sous-accroche commerciales, publicitaires
Voici où placer la ou les sous-accroches commerciales, publicitaires !

Tout cela dit, sachez que La Boîte à Outils du Copywriter contient 310 accroches irrésistibles de maîtres copywriters et leurs modèles prêts-à-l’emploi, à raison d’au moins 3 modèles au choix par accroche irrésistible.

2) Ensuite, vient le premier paragraphe, le chapeau ou l’ouverture

Après l’accroche publicitaire ou commerciale ainsi que la sous-accroche (s’il y en a une), juste en dessous d’elles, vient en général le premier paragraphe ou le chapeau.

En fait, ce n’est pas toujours un premier paragraphe, et ce n’est pas toujours un chapeau.

Reprenez par exemple l’un des 2 textes de vente ci-dessus, celui sur l’amélioration de la mémoire, celui qui contient les 2 accroches suivantes :

Comment j’ai amélioré ma mémoire en une seule soirée

L’ étonnante expérience de Victor Jones

Juste après ces deux accroches, on lit : on lit ceci (encerclé en bleu pour vous) :

Texte de vente: ouverture sous forme de phrase
Ouverture sous forme de phrase

Laissez-moi vous l’écrire ci-dessous, vu que l’image n’est pas très nette :

« Of course I place you ! Mr Addison Sims of Seattle ».

Même si on ne parle pas anglais, même si on ne le comprend pas, est-ce que ça, c’est tout un premier paragraphe ? Non ! Pas vraiment !

Et si on a déjà lu au moins une fois un article de journal, on sait que ce n’est pas non plus un chapeau.

C’est tout simplement une phrase !

Maintenant, voici un exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) David Ogilvy , et qui contient un chapeau (encadré en bleu pour vous) :

Texte de vente: exemple de lettre de vente du maître copywriter David Ogilvy
Exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) David Ogilvy

Traduction de ce chapeau :

« Nous ne voulons pas des industries en perte de vitesseʺ, dit le gouverneur Muṅoz. ʺMais nous recherchons des industries nouvelles et en pleine croissanceʺ. À Porto Rico, les taxes fédérales ne s’appliquent pas. Et le commonwealth offre également une exonération totale des taxes locales. Voilà pourquoi 300 nouvelles usines se sont implantées à Porto Rico,  protégées par toutes les garanties de la Constitution des Etats-Unis d’Amérique ».

Si vous voulez la traduction (en français) complète de ce texte de vente, lisez donc l’article 1 exemple de texte de vente efficace. Vous y trouverez d’ailleurs un lien vers un autre article qui vous dévoile la majorité des secrets copywriting derrière le succès phénoménal de ce texte de vente.

À présent, voici un exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur commercial et publicitaire ) Ben Suarez, et qui contient un premier paragraphe (encadré en bleu pour vous) :

Texte de vente: exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Ben Suarez
Exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter Ben Suarez

Traduction de ce premier paragraphe :

« Le meilleur des dispositifs technologiques utilisés pour soulager la douleur du genou est maintenant à la disposition du grand public »

Donc, vous voyez, ce n’est pas toujours un chapeau, et ce n’est pas toujours un paragraphe. Alors, pour tout simplifier, j’ai baptisé cette partie « Ouverture ». D’autres l’appellent « début de texte de vente ». Mais je trouve « Ouverture » plus court, et plus explicite !

Car son objectif général est bel et bien d’ouvrir le corps de votre texte, de faire une transition (qui maintient l’attention de votre cible et lui donne encore plus envie de découvrir le reste de votre message) entre votre accroche (ainsi que vos sous-accroches) et le corps de votre texte de vente.

Le reste du temps, nous allons donc parler d’ouvertures.

Les ouvertures ont plusieurs objectifs spécifiques :

  • empêcher le prospect de quitter votre page de vente parce qu’il ne va pas croire que votre produit fait ce que vous dites ;
  • sélectionner et interpeller votre cible afin qu’elle sache que votre offre est spécialement conçue pour elle, que c’est vraiment à elle que vous vous adressez ;
  • donner davantage de détails sur les bénéfices de votre produit afin de scotcher votre cible à votre lettre de vente, et la pousser à continuer sa lecture ;
  • décrire le problème et annoncer la solution ;
  • montrer que la cible va pouvoir tester votre produit sans risquer son argent ;
  • montrer que de nombreuses personnes utilisent déjà votre produit ou l’ont utilisé avec succès
  • etc.

Pour avoir une idée suffisamment complète des diverses catégories d’ouvertures, lisez l’article Copywriting : faites très attention à ce que vous dites juste après votre accroche irrésistible !

À présent, un secret copywriting des mieux gardés par les maîtres copywriters 

« De nombreux débutants en copywriting ne se rendent pas compte de cette vérité : les ouvertures contenues dans les lettres de vente peuvent être utilisées comme mails (à insérer dans un autorépondeur) destinés à pousser un maximum de prospects à visiter les pages de vente, vidéos de vente, fiches produits, etc, des produits qu’ils vendent, qu’ils soient les créateurs desdits produits ou pas (affiliation).

Ce faisant, ils se privent de l’énorme pouvoir de vente de ces ouvertures. Mais pas seulement ! Ils gaspillent également du temps et de l’énergie à essayer d’écrire des mails alors qu’ils en ont déjà là sous leurs yeux, et de très performants en plus. Pour vous rendre davantage compte de cette vérité. Lisez donc l’article Copywriting : faites très attention à ce que vous dites juste après votre accroche irrésistible !. Vous y trouverez une ouverture donnée à titre d’exemple ! »

Tout cela dit, où trouver tous les divers types d’ouvertures dont vous avez besoin ? Dans La Boîte à Outils du Copywriter  bien sûr ! En l’ouvrant, vous accédez à 36 ouvertures créées par les maîtres copywriters, chacune d’entre elles étant accompagnée d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

3) Puis, viennent les titres de paragraphes

Vous voyez, votre prospect n’a pas que votre page de vente à lire. En fait, il a mille et une choses qui le préoccupent, mille et une choses à faire de sa journée.

Voilà pourquoi il va quitter rapidement votre page de vente si elle lui paraît trop difficile à lire. Et ce sera le cas si votre texte lui semble trop long, trop dense, trop compact, peu aéré, et qu’il a du mal à y retrouver rapidement l’information recherchée.

L’une des astuces très efficaces pour éviter d’en arriver là, c’est d’insérer des titres de paragraphes tout au long de votre texte.

De cette façon, lorsque votre prospect défilera à toute allure (ou non) votre texte pour décider rapidement s’il va payer votre produit ou pas, les titres de paragraphes :

  • le stopperont ;
  • capteront et aideront à maintenir son attention ;
  • lui donneront envie de lire davantage votre texte de vente, et donc de découvrir votre offre plus en détails.

Autrement dit, les titres de paragraphes jouent le même rôle que les accroches. Voilà pourquoi il faut y mettre tout le soin nécessaire. C’est ainsi qu’on optimise le taux de lecture de son texte, et qu’on déclenche davantage de ventes.

Pour mieux comprendre tout cela, lisez  le 3e conseil du contenu 3 conseils de maîtres pour des textes de vente plus performants.  Lisez également et surtout l’article L’autre accroche irrésistible très importante dont personne ne vous parle jamais

Tout cela dit, voici un exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Eugène Schwartz, et qui contient des titres de paragraphes (encerclés en bleu pour vous) :

Texte de vente: exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Eugène Schwartz
Exemple de lettre de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Eugène Schwartz

Traduction, en français, de ces titres de paragraphes :

  • Le 1er titre de paragraphe : « Vous pouvez arrêter de fumer en 14 jours ! »
  • Le 2e titre de paragraphe : « Et laissez nous répéter ce fait : 14 jours, c’est le délai maximum qu’il vous faudra pour arrêter de fumer grâce à ce livre… ou il ne coûtera rien ».
  • Le 3e paragraphe : « Pourquoi ? Parce que ce livre vous donne de NOUVELLES MÉTHODES qui pourraient surprendre même le plus sophitisqué des fumeurs »
  • Le 4e paragraphe : « Si vous ne lisez rien d’autre, lisez ceci »
  • Le 5e paragraphe : « C’est ce que ce livre vous offre ! Vous pouvez tout prouver – tout gagner- En seulement 14 courts jours ! »
  • Le 6e paragraphe : « UN DERNIER MOT »

Les titres de paragraphes peuvent être utilisés pour atteindre plusieurs objectifs :

  • annoncer les avantages du produit et les résultats que votre client obtiendra en les utilisant ;
  • décrire votre produit et en présenter les caractéristiques ;
  • informer et piquer la curiosit de votre prospect ;
  • montrer la supériorité de votre produit ou ce qu’il a de différent ;
  • etc.

En ouvrant La Boîte à Outils du Copywriter, vous accédez à 214 titres de paragraphes conçus par les maîtres copywriters, chaque titre de paragraphe étant accompagné d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

4) Ensuite, c’est le tour des promesses faites au client

Vous le savez, si votre prospect va acheter votre produit, ce sera d’abord et avant tout grâce aux promesses faites dans votre texte de vente. C’est la raison centrale qui le pousse à passer commande.  

En d’autres termes, s’il passe commande, c’est parce qu’il espère que votre produit (bien ou service) tangible ou numérique fera pour lui ce que vous promettez que ça fait.

Et un point-clé pour que ça fonctionne, c’est que votre texte de vente lui promette ce qu’il désire déjà ou ce dont il ressent déjà le besoin. C’est que votre texte de vente lui promette les avantages, les bénéfices, les résultats qu’il désire déjà ou dont il ressent le besoin.

Cette partie de votre lettre de vente, la partie des promesses, il vous faut divers outils de copywriting pour la réussir. Vous avez besoin :

  • d’outils pour donner les avantages, les bénéfices du produit et stimuler ainsi l’intérêt de votre prospect ;
  • d’outils pour détailer  le contenu de votre produit, et tourner cette présentation à votre avantage ;
  • d’outils pour faire utiliser mentalement votre produit par votre prospect, et le mettre ainsi dans des conditions où il désire votre produit encore plus fort ;
  • d’outils pour faire voir au prospect le résultat qu’il obtiendra avec votre produit, et lui donner ainsi envie de le commander. Pour avoir un exemple de ce type d’outils de copywriting, lisez donc l’article cette technique de copywriting multiplie les ventes 
  • d’outils pour montrer la supériorité de votre produit et surclasser vos concurrents dans vos textes de vente ;
  • d’outils pour prouver que les résultats obtenus avec votre produit sont vrais ;
  • d’outils pour décupler votre crédibilité ;
  • d’outils pour augmenter votre pouvoir de persuasion

Si vous ne disposez pas de tels outils de copywriting, il vous faut La Boîte à Outils du Copywriter. Vous en trouverez des centaines, des centaines et des centaines là-dedans.

Bien sûr, vous vous demandez où placer vos promesses dans un texte de vente ?

Voici les endroits où vous devez les placer :

  • Primo, il vous faut les placer dans votre accroche commerciale, publicitaire. Pourquoi ? Parce que c’est votre accroche que l’écrasante majorité de vos prospects liront pour déterminer si vous leur proposez quelque chose d’intéressant pour eux et s’ils doivent donc prendre le temps de lire/d’écouter/de suivre le reste de votre texte de vente !

S’ils ne prennent pas le temps de lire/d’écouter/de suivre le reste de votre texte de vente, ils ne prendront pas le temps de découvrir tout ce que vous avez de bon pour eux. Ils n’achèteront pas par conséquent !

Cela vous montre à quel point il est capital d’étudier son marché et de se servir des accroches irrésistibles de maîtres copywriters.

Mais revenons à nos moutons : le 1er endroit où placer vos promesses, c’est donc dans votre accroche ; et vous pouvez le faire soit directement, soit indirectement !

Pour illustrer et vous permettre de mieux comprendre cela, reprenons donc l’un des exemples de pages de vente ci-dessus :

Texte de vente: endroit où placer vos promesses
Votre accroche commerciale, votre accroche publicitaire, le 1er endroit où placer vos promesses !

Traduction de l’accroche publicitaire, commerciale en français :

De 4 paquets par jour à zéro, en 4 heures !

Et il n’a plus touché une seule cigaratte depuis 6 ans !

Comme vous le constatez, la promesse d’arrêter rapidement et définitivement de fumer a été faite dans l’accroche. Mais le maître copywriter Eugene Schwartz a choisi de le faire de façon indirecte. Au lieu de dire directement aux propects : « Vous allez arrêter de fumer en 4 heures, et ne plus jamais toucher de nouveau à une cigarette », il a préféré présenter le cas d’un client qui l’a fait !

Bon, maintenant, sachez qu’il existe également de nombreuses accroches irrésisistibles qui ne comportent aucune promesse de résultats, d’avantages, de bénéfices. Oui, c’est possible ! 🙂

Comment ?

Souvenez-vous que le but principal d’une accroche publicitaire, commerciale, c’est tout simplement de pousser votre prospect à lire la suite de votre texte de vente. Donc, il vous suffit de faire une accroche qui pique si fortement sa curiosité que cela le pousse irrésistiblement à lire ladite suite !

De nombreuses techniques de copywriting le font avec brio ; et si vous n’avez pas le temps de les apprendre et de vous casser la tête pour les appliquer, servez-vous tout simplement de La Boîte à Outils du Copywriter . Elle contient toutes sortes d’accroches irrésistibles conçues par les maîtres copywriters, celles qui se servent des promesses de résultats, d’avantages, de bénéfices comme toutes les autres !

  • Secundo, vous  placerez vos promesses un peu partout dans votre lettre de vente, partout où le besoin s’en fera sentir !

Reprenons donc la lettre de vente sur l’arrêt du tabac, et encerclons en bleu (pour vous) quelques endroits où la promesse a été à nouveau faite :

Texte de vente: les promesse un peu partout dans la lettre de vente
Quelques endroits de votre lettre de vente où placer vos promesses de résultats, d’avantages, de bénéfices.

Traduction, en français, de ces morceaux de textes :

  • Le 1er morceau de texte : « Vous pouvez arrêter de fumer en 14 jours ! »
  • Le 2e morceau de texte : « Et laissez nous répéter ce fait : 14 jours, c’est le délai maximum qu’il vous faudra pour arrêter de fumer grâce à ce livre… ou il ne coûtera rien ».
  • Le 3e morceau de texte : « 14 jours , c’est le délai maximum qu’il vous faudra pour arrêter de fumer grâce à ce livre… ou il ne coûtera rien ».
  • Le 4e morceau de texte : « Dans ce livre, les millions d’Américains, qui veulent arrêter de fumer, disposent d’un plan solide qui s’appuie sur des recherches et expériences tant scientifiques que médicales. L’approche de ré-apprentissage, sur laquelle il s’appuie, a déjà prouvé son efficacité auprès des milliers d’ex-fumeurs. Chaque fumeur, qui veut en finir avec la cigarette, s’aiderait énormément en suivant les conseils de cet excellent livre ».

Donc, comme vous le voyez par vous-même, la promesse a été répétée encore et encore à divers endroits de cette page de vente.

À présent, vous vous demandez sûrement à quels endroits de vos propres textes de vente il vous faut placer vos promesses (en dehors de l’accroche publicitaire, commerciale bien entendu) ?

Juste pour vous aider, je vous en donne quelques-uns :

  • dans certains de vos titres de paragraphes, ceux en dessous desquels vous voulez donner plus de détails sur lesdites promesses ;
  • juste avant d’annoncer votre prix ;
  • dans votre appel à l’action metteur de pression ;
  • dans votre post scriptum en guise de récapitulatif. Nous parlerons des post-scriptum plus loin ci-dessous.

5) Puis, il y a les connecteurs du copywriting

Ah, les connecteurs du copywriting, ces éléments qui parsèment votre texte de vente et dont le principal objectif est de pousser votre prospect (client potentiel) à continuer à vous écouter/lire jusqu’au moment où il achète !

En voici 2 ou 3 encerclés en bleu pour vous dans ce morceau de lettre de vente. Prêtez particulièrement attention à leur emplacement :

Les connecteurs du copywriting dans un texte de vente
Des connecteurs du copywriting

Traduction de ces connecteurs copywriting :

  • le 1er connecteur : « Par-dessus tout » ;
  • le 2e connecteur : « Soulignons ici même » ;
  • le 3e connecteur : « Voici une brève description de toutes les six »

Alors, sur la base des connecteurs copywriting encerclés en bleu juste ci-dessus, pouvez-vous me dire où est-ce qu’on les insère dans une page de vente ?

Réponse : On les insère un  peu partout, mais très souvent à l’intérieur des phrases. Mais on peut également les insérer dans les titres de paragraphes, et même les utiliser comme titres de paragraphes. Vous en voulez un exemple ?

Reprenons le texte de vente sur l’arrêt de la cigarette. Le voici à nouveau :

Texte de vente sur l’arrêt de la cigarette
Des connecteurs copywriting utilisés comme titres de paragraphes dans une page de vente

Jetez à nouveau un coup d’œil sur les titres de paragraphes encerclés en bleu pour vous. Y avez-vous répéré les connecteurs copywriting ? Allez, essayez, juste pour jouer un peu ! 🙂

Les avez-vous répérés ?

En voici 2 qui ont été insérés dans les titres de paragraphes :

  • 1er connecteur : « Et laissez-nous répéter ce fait : »
  • 2e connecteur copywriting : « Pourquoi ? Parce que »

En voici 2 qui ont été carrément utilisés comme titres de paragraphes :

  • Le 3e connecteur copywriting : « Si vous ne lisez rien d’autre, lisez ceci »
  • Le 4e connecteur : « UN DERNIER MOT »

Si vous désirez en apprendre davantage sur les connecteurs, lisez les 2 articles suivants :

Pour découvrir gratuitement plusieurs connecteurs à utiliser tout de suite dans vos textes de vente, lisez l’article  Textes de vente : 17 connecteurs pour les faire lire jusqu’au bout !

Et si vous désirez avoir la collection complète de connecteurs copywriting afin de renforcer le magnétisme de vos textes de vente, téléchargez donc La Boîte à Outils du Copywriter . Vous y trouverez 124 connecteurs copywriting créés par les maîtres copywriters, chaque connecteur accompagné d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

6) Puis, vient l’annonciateur de prix

L’annonciateur de prix vient, dans l’écrasante majorité des cas, après les promesses faites aux clients potentiels ; et c’est tout à fait normal ! Pourquoi ?

Parce qu’à moins d’avoir un prospect (client potentiel) qui connaît déjà le produit, sait ce qu’il va faire pour lui, et le désire déjà pour cette raison, il n’est pas judicieux d’en annoncer le prix. Pas tant que ledit prospect ne sait rien de tout cela ! Pourquoi ?

Parce qu’il lui faut saisir la valeur de tout ce que vous lui offrez afin de se rendre compte par la suite de ce que votre prix est une véritable aubaine ou tout au moins une bonne affaire pour lui.

Voici un annonciateur de prix utilisé par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Robert Collier dans l’un de ses textes de vente :

texte de vente: annonciateur de prix
Exemple d’annonciateur de prix conçu par le maître copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Robert Collier

Traduction en français de cet annonciateur de prix :

Lorsque je vous enverrai les livres, il n’y aura absolument aucune obligation de votre part de les payer. Vous pouvez nous les retourner pour N’IMPORTE QUELLE RAISON, ou pour aucune raison du tout.

MAIS VOICI LA PARTIE LA PLUS IMPORTANTE !

Si vous trouvez que ces petits livres sont tout ce que je vous ai dit à leur sujet (et vous en serez le seul juge), combien pensez-vous devoir payer pour les obtenir ? $30 ? $50 ? $100 ?

C’est ce que coûtent les cours ordinaires qui se contentent de promettre de vous montrer comment faire ce genre de tâches. Certainement, si celui-ci vous accomplit la moitié de ce que je vous ai promis, il vaudrait tout cela et plus encore !

Alors, si vous décidez de garder ces livres, vous devez m’envoyer – NON PAS 50 $ ou 100 $, pas même leur prix habituel de 13,50 $ – mais mon SPÉCIAL PRIX DE LANCEMENT pour vous, valable seulement sur cette ÉDITION DE LANCEMENT et qui est de 6,85 $ ! (Si vous préférez bénéficier de mensualités plus commodes, envoyez-moi seulement 1 $ par mois pendant huit mois.)

En ouvrant La Boîte à Outils du Copywriter, vous y trouvez 24 annonciateurs de prix, chaque annonciateur de prix étant accompagné d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

7) Puis, viennent les bonus

Les bonus, vous le savez bien, ce sont des produits (biens ou prestations de services) numériques ou tangibles que l’on rajoute au produit principal. Leur but avoué : augmenter la valeur de l’offre.

Pour en savoir plus sur le type de bonus qui augmentent les ventes, lisez donc l’article Texte de vente : 5 secrets pour pousser votre prospect à commander.

Les bonus peuvent être présentés avant d’annoncer le prix du produit, après l’avoir annoncé. Ils peuvent également l’être avant l’appel à l’action, ou après. Tout dépend de la façon dont vous amenez vos phrases dans votre texte de vente, et de l’impact que vous voulez avoir sur votre cible de prospects qualifiés !

8) C’est le tour des appels à l’action metteurs de pression

Comme déjà dit plus haut, s’il y a un terme que vous ne comprenez pas, lisez l’article Le vocabulaire du copywriting expliqué. Donc, si vous ne savez pas ce que sont les appels à l’action metteurs de pression, lisez donc cet article.

Mais où les placer dans votre lettre de vente ?

Réponse : vers la fin ! Regardez donc à quels endroits (j’en encercle 2 en bleu pour vous) le maître copywriter les met dans sa lettre de vente de Kneedit :

texte de vente: appels à l'action metteurs de pression
Voici où placer les appels à l’action metteurs de pression dans une lettre de vente

Pour vous permettre de mieux voir ces appels à l’action metteurs de pression, j’en agrandis un et l’encercle en bleu pour vous juste ci-dessous :

Texte de vente: appels à l'action metteur de pression
Exemple d’appel à l’action metteur de pression

Voici à présent la traduction de cet appel à l’action metteur de pression :

« Répondez maintenant pour bénéficier d’une réduction de 20 dollars »

Donc, l’appel à l’action metteur de pression se place vers la fin de la page de vente. Il se place en général, après avoir annoncé le prix du produit ! Mais on peut également le placer en même temps que l’on annonce le prix, le coupler avec l’annonciateur de prix donc. Tout dépend de la façon dont on structure ses mots et phrases.

Dans La Boîte à Outils du Copywriter, vous avez 46 appels à l’action metteurs de pression, chaque appel à l’action étant accompagné d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

9) Puis, viennent les garanties de satisfaction/remboursement

La garantie de satisfaction/remboursement se place en général après avoir annoncé le prix du produit, et après l’appel à l’action metteur de pression.

Reprenons donc l’un des exemples de lettres de vente déjà utilisés ci-dessus, celui sur l’arrêt du tabac par exemple, et encerclons (en bleu pour vous) sa garantie de satisfaction/remboursement :

texte de vente: une garantie de satisfaction
Voici où placer une garantie de satisfaction

Traduction, en français, de cette garantie de satisfaction/remboursement :

« En outre, je comprends que j’ai 30 jours pleins pour examiner ce livre, entièrement à vos risques, et contre remboursement en cas d’insatisfaction »

Dans certains cas, on peut même utiliser la garantie de satisfaction/remboursement comme accroche publicitaire, commerciale. Lisez donc Un exemple d’accroche publicitaire qui a maché et pourquoi.

Par ailleurs, n’oubliez pas. Si vous avez besoin d’en apprendre davantage sur les garanties de satisfaction/remboursement, lisez donc Le vocabulaire du copywriting expliqué. Lisez également :

Tout cela dit, La Boîte à Outils du Copywriter  met à votre disposition 29 garanties de satisfaction (basiques et avancées), chacune desdites garanties étant accompagnée d’au moins trois modèles prêts-à-l’emploi et au choix selon vos besoins.

10) Il ne faut pas non plus oublier certaines des images qui parsèment la lettre de vente

Très peu de gens y prêtent attention. Mais les pages de vente sont bourrées d’images. Pour vous en rendre compte, reprenez tout de suite les diverses lettres de vente données en exemples tout au long de cet article :

  • Lettre de vente sur l’amélioration de la mémoire, lettre écrite par l’agence publicitaire Addison Sims of Seattle : exemple d’image (encadré en bleu pour vous) que contient cette page de vente :
image dans un texte de vente
Exemple d’image utilisée sur une page de vente
  • Page de vente de Kneedit, page écrite par le maître copywriter Ben Suarez : exemples d’images (encadré en bleu pour vous) que contient cette lettre de vente :
image dans un texte de vente
Exemples d’images insérées dans une lettre de vente
  • Lettre de vente de Porto Rico, lettre de vente écrite par le maître copywriter David Ogilvy : exemples d’images (encadré en bleu pour vous) que contient cette page de vente :
image dans un texte de vente
Exemples d’images utilisées dans le texte de vente de Porto Rico
  • Page de vente du livre pour en finir définitivement avec la cigaratte, page de vente écrite par le maître copywriter Eugene Schwartz :  exemple d’image (encadré en bleu pour vous) que contient cette lettre de vente :
image dans un texte de vente
Exemple d’image insérée dans une page de vente écrite par le maître copywriter (rédacteur commercial et publicitaire) Eugene Schwartz

Comme vous le constatez par vous-même, les lettres de vente des maîtres copywriters contiennent des images, mais pas n’importe lesquelles !

Elles contiennent des images placées en assez grand format pour que l’œil humain ne les rate pas. Ces images illustrent, appuient les propos de ces maîtres copywriters et donnent encore plus envie aux prospects (clients potentiels) d’en apprendre davantage sur leur offre, et d’acheter.

Si vous voulez savoir choisir des images qui décuplent vos résultats, je vous recommande fortement la lecture de l’article Texte de vente : le pouvoir des images sur vos prospects.

11) On passe aux boutons de commande

Les boutons de commande sont apparus avec le développement des pages de vente web, vidéos de vente web, et fiches produits sur Internet.

Ils peuvent être textuels ou graphiques. Pour en voir des exemples, lisez donc Le vocabulaire du copywriting expliqué.

Dans La Boîte à Outils du Copywriter , vous trouverez 113 boutons textuels de commande, tous accompagnés d’au moins 3 modèles prêts-à-l’emploi et au choix en fonction de vos besoins.

12) Ensuite, ce sont les signatures

Les copywriters malins se servent des signatures (lorsqu’ils ont l’occasion d’en mettre) pour vendre davantage leur offre aux prospects. En voici un exemple donné par le maîte copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) Christian Godefroy :

« Christian H. Godefroy, créateur de millionnaires »

Les signatures se placent à la fin de votre page de vente, juste avant les post-scriptum la plupart du temps !

13) Enfin, ce sont les post-scriptum

Les post-scriptum, comme vous le savez sûrement, se placent tout en bas de la page de vente, en dernière position la plupart du temps !

Si vous voulez saisir tout l’intérêt de les utiliser et la façon de le faire, lisez donc l’article Copywriting : le pouvoir du post scriptum.

Voici un exemple d’utilisation du post scriptum dans une page de vente :

post scritum dans un texte de vente
Post scriptum en bas de la page de vente

Dans La Boîte à Outils du Copywriter, vous avez 9 post-scriptum et leurs modèles prêts-à-l’emploi pour peser dans la décision d’achat du prospect (client potentiel)

Est-ce qu’il faut tous ces composants pour qu’un texte de vente cartonne au maximum ?

La vérité, c’est que vous n’avez pas besoin de vous servir de TOUS ces composants pour que votre texte de vente vende et vous rapporte de l’argent.  En revanche, si vous voulez que votre texte de vente vous rapporte un maximum d’argent, vous avez besoin, tout au moins, des composants les plus importants !

Pour mieux vous rendre compte de cette vérité, lisez par exemple l’article Est-il nécessaire d’offrir une garantie de remboursement pour que votre page de vente génère des ventes ?

Donc, oui, les composants d’un texte de vente n’ont pas tous la même importance. Par exemple, avoir une accroche irrésistible est clairement plus important que de mettre une signature sur votre lettre de vente. C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines pages de vente créées par des maîtres copywriters ne se servent pas des signatures !

Mais même les composants les moins importants ont leurs raisons d’être, et leur impact sur le prospect, donc sur l’achat. Pour mieux les saisir, lisez donc les articles vers lesquels nous vous avons parfois envoyé tout au long de cet article.

Alors, si vous me demandiez de vous donner les composants les plus importants d’une lettre de vente, je vous ferais la liste suivante  :

  • accroches commerciales/publicitaires irrésitibles, hypnotiques ;
  • ouvertures ;
  • titres de paragraphes ;
  • connecteurs copywriting ;
  • outils de copywriting pour faire des promesses et les crédibiliser (cela inclut bien sûr les puces-promesses) ;
  • images qui illustrent et qui appuient ;
  • annonciateurs de prix ;
  • appels à l’action metteurs de pression ;
  • garanties de satisfaction ;
  • boutons de commande ;

Si vous me demandiez quels sont les moins importants, je vous ferais cette liste :

  • signatures ;
  • post-scriptum ;
  • images pour embellir et rendre plus agréable la lecture ou l’écoute de votre texte de vente !

Comme vous le voyez, les composants les moins importants ne sont pas très nombreux. On peut donc vite s’en servir d’autant plus que, comme déjà dit, ils ont leur importance, leur impact sur la décision d’achat du prospect. Pour vous en rendre compte, lisez donc les articles écrits à cet effet, et dont les liens vous ont été donnés dans cet article-ci !

Voilà, maintenant que vous savez quels sont les composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum, je vous recommande vivement de lire les 2 articles suivants :

Mais il y a une question qui vous tourmente certainement. Sa réponse se trouve juste ci-dessous !

Est-ce qu’utiliser tous ces composants me garantit automatiquement que mon texte de vente va me rapporter un maximum d’argent ?

Ce n’est pas si automatique ! Derrière un texte de vente qui rapporte un maximum d’argent, il y a divers paramètres qui entrent en ligne de compte :

  • le fait de proposer à vos prospects quelque chose qu’ils désirent ou dont ils ont besoin et que la concurrence ne leur offre pas ;
  • le fait de vous adresser à la bonne cible de prospects, pas à la mauvaise ;
  • le fait de proposer une offre irrésistible. À ce sujet, lisez l’article Copywriting : 6 clés pour construire une offre irrésistible ;
  • la taille de votre marché ;
  • le pouvoir d’achat de ce marché ;
  • etc.

Oui, c’est vrai, ces divers éléments ont davantage rapport avec le marketing qu’avec le copywriting (rédaction commerciale et publicitaire) pur et dur. Mais les 2 disciplines sont étroitement liées ! Est-ce tout ? Non, pas du tout !

Il y a également la qualité des composants choisis (et là, on parle « copywriting pur et dur 🙂 »). Ce n’est pas parce qu’on vous a dit qu’il vous faut une accroche commerciale, publicitaire qu’il faut prendre n’importe laquelle ! Parce que faire ainsi va vous conduire à l’échec !

Il faut plutôt choisir une accroche commerciale, publicitaire créée par un maître copywriter, une accroche qui a maintes fois et maintes fois prouvé son efficacité, une accroche irrésistible, hypnotique donc, et l’adapter à votre cas. Mais pourquoi s’embêter à essayer de l’adapter à votre cas lorsque des modèles prêts-à-l’emploi de ces accroches existent, des modèles qu’il vous suffit de remplir avec les spécificités du produit (bien ou service) tangible ou numérique que vous vendez ?!

Et pourquoi s’embêter à faire pareil avec tous les autres composants d’un texte de vente lorsque leurs propres modèles prêts-à-l’emploi existent ?!

Pourquoi s’embêter alors qu’il suffit de se servir de ces modèles prêts-à-l’emploi pour monter beaucoup plus rapidement et beaucoup plus facilement ses propres textes de vente, avec l’assurance d’utiliser des composants qui fonctionnent vraiment ?

Tous ces composants (que l’on appelle « Outils de copywriting ») et leurs modèles prêts-à-l’emploi, créés par les maîtres copywriters, se trouvent rassemblés dans La Boîte à Outils du Copywriter.  En quantité et de façon très variée de façon à répondre efficacement aux diverses situations que vous pourriez rencontrer lorsque vous cherchez à vendre par écrit ! Un exemple de situation ?

Vos concurrents font des promesses fortes à vos prospects (clients potentiels) communs, et vous ne savez pas comment montrer auxdits prospects que c’est en réalité vous qui avez la solution à leur problème, besoin ou désir ? Vous pourriez vous servir de la 11e astuce psychologique et de l’accroche qui la contient !

Et pour que tout soit clair et net pour vous, je vous dis au revoir avec ceci :

« 100% des textes de vente millionnaires, 100% des textes de vente conçus par les maîtres copywriters se servent des composants présentés dans cet article, en tenant bien sûr compte du format, comme expliqué plus haut ! »

Cet article est à présent terminé. Si durant votre lecture, il y a un composant de texte de vente dont vous ne saisissez pas l’explication ou l’utilité, il vous suffit de consulter l’article  Le vocabulaire du copywriting expliqué !

Avez-vous des questions, des préoccupations en rapport avec les composants d’un texte de vente qui cartonne au maximum ou le copywriting en général ? Si oui, posez-les dans la zone réservée aux commentaires ci-dessous !

Et si vous avez aimé cet article, merci de le partager avec vos proches responsables d’entreprise, auto-entrepreneurs, solo-entrepreneurs, directeurs commerciaux ou commerciaux, copywriters pro, et passionnés de rédaction commerciale et publicitaire… .

Bref, veuillez le partager avec vos proches qui ont des produits ou prestations de services numériques/ tangibles à vendre, qu’ils en soient les créateurs ou pas. Ils vous en sauront gré. 

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.