Texte de vente : le pouvoir des images sur vos prospects

Lorsqu’elles sont utilisées dans un texte de vente, les images ont un immense pouvoir sur vos prospects : celui de contribuer à les persuader de commander votre produit.

Mais comment ? Et où en trouver qui soient à la fois belles, libres de droits et gratuites ?

Ce sont les questions auxquelles cet article répond !

 

Texte de vente : comment les images contribuent à persuader votre prospect d’acheter

Pourquoi les images ont-elles ce pouvoir dans un texte de vente? Pour 3 raisons :

  1. 1re raison : elles attirent irrésistiblement l’attention quand elles sont insérées dans du texte.

Regardez ci-dessous :

 

Qu’est-ce qui a attiré tout de suite votre attention ? L’image de l’homme en costume sur la droite ou le texte de cette lettre de vente écrite par le maître copywriter Gary Halbert ?

Et parce que Gary Halbert savait que les images attirent fortement l’attention, il a présenté, juste en dessous de celle-là, le Dr Ross Stewart. Et il l’a fait de façon à le faire percevoir comme une autorité, un expert expérimenté dans son domaine.

  1. 2e raison : les images font voir ce que vous dites. Elles l’illustrent

Une image vaut mille mots, dit le célèbre adage. Dans son célèbre texte de vente destiné à vendre des cours pour apprendre à jouer des instruments de musique, le maître copywriter John Caples a illustré son accroche publicitaire avec une image.

Voici l’accroche publicitaire en question : « Ils ont ri quand je me suis assis au piano, mais quand j’ai commencé à jouer ! ».

Et voici l’image qu’il lui a associée :

Si vous prêtez attention un instant à cette image, vous voyez :

  • Quelqu’un qui s’apprête à s’asseoir au piano ;

 

  • Un auditoire, composé de femmes et d’hommes, qui semble rire sous cape, murmurer de vilaines choses à son encontre, et se moquer de lui.

C’est donc une image qui fait voir ce qu’elle dit, qui illustre parfaitement le contenu de l’accroche publicitaire : « Ils ont ri quand je me suis assis au piano, mais quand j’ai commencé à jouer ! ».  Et cette illustration vient renforcer l’impact de cette accroche dans l’esprit du prospect.

Mais remarquez quelque chose : cette accroche publicitaire de maître copywriter utilise le pronom personnel « Je ».

Or, ils sont nombreux à vous dire de ne pas utiliser « Je » dans votre texte de vente. Si vous souhaitez être définitivement édifié(e) sur la question, lisez Copywriting : faut-il utiliser « Je » dans un texte de vente ?

  1. 3e raison : elles renforcent votre crédibilité

Dans son texte de vente « Pourquoi les Mannequins Restent Jeunes Jusqu’à Soixante Ans », le maître copywriter Eugène Schwartz montre une photo d’Oleda Baker à l’âge de 39 ans.

Ce célèbre mannequin des années 60-80 a été co-auteur du produit « sur les secrets naturels de jeunesse et de beauté » vendu dans cette lettre.

Et comme vous le montre la photo, Oleda Baker ne fait pas son âge :

 

Comme vous le constatez par vous-même, cette photo vient prouver la promesse contenue dans l’accroche : « Rester jeune jusqu’à soixante ans ». À 39 ans, Oleda Baker en paraît 10 de moins.

D’ailleurs, le maître copywriter Eugène Schwartz fait suivre cette photo d’une légende (juste en dessous de ladite photo) qui renforce l’impact de cette image :

« C’est une photo non retouchée d’Oleda Baker, l’auteur de ce nouveau guide révélateur, à l’âge de 39 ans. Vous, croirez-vous qu’elle n’a que cet âge ? Apprenez ses secrets de jeunesse, et ceux des autres top-models, entièrement à nos risques. Lisez les détails sur cette page ».

Vous voyez combien la photo d’Oleda Baker vient prouver la promesse, renforcer la crédibilité et élever la valeur perçue du produit. Avec un tel visage, un tel corps à cet âge-là, Oleda Baker pousse les femmes à se dire que son produit doit être de très grande qualité.

Si vous avez compris l’importance de la valeur perçue, lisez Texte de vente : comment élever la valeur perçue de votre produit (bien ou service).  

Mais où trouver des images qui soient à la fois belles, libres de droits et gratuites pour vos textes de vente ?

 

Voici où trouver des images belles, libres de droits et gratuites pour votre texte de vente

Pour enrichir votre texte de vente d’images qui soient à la fois belles, libres de droits et gratuites, vous disposez d’au moins 2 options :

1)    Google qui vous offre également des centaines de milliers d’images gratuites qui sont libres de droits.

Voici la procédure pour y accéder :

 

  • dans la fenêtre du moteur de recherche Google, tapez tout d’abord votre mot-clé, puis cliquez sur l’onglet “Images” ;

 

  • ensuite, cliquez sur « Paramètres » en haut à droite, juste à côté de « Outils ». Une liste déroulante va s’ouvrir. Cliquez alors sur « Recherche avancée » ;

 

  • une page de paramètres va s’afficher que vous devez dérouler vers le bas. Vous trouverez une zone intitulée “droits d’usage” ;

 

  • Cliquez alors sur le petit bout de flèche pour afficher une liste déroulante, et recherchez l’option “libre de droits d’usage, de distribution ou de modification, y compris à des fins commerciales” ;

 

  • cliquez sur cette option, puis cliquez sur le bouton “Recherche avancée” et faites votre choix.

2)     Il y a également plus de 100 millions de photos qui sont disponibles sous licence Creative Commons. Pour les trouver, visitez le site flickr.com/creativecommons. Tout y est expliqué.

Voilà, servez-vous donc du pouvoir des images pour décupler vos ventes. Mais, faites attention à ne pas choisir des images seulement parce qu’elles rendent votre texte de vente plus agréable à lire. Ce serait une grave erreur. Pourquoi ?

Parce que ce genre d’images risque de distraire l’attention de votre prospect de votre véritable but : lui vendre votre produit (bien ou service). Ce genre d’images va l’amuser et le déconcentrer, le sortir de la transe hypnotique dans laquelle l’aurait plongé le texte de votre lettre de vente. Il va s’y intéresser, perdre le fil de sa lecture, perdre le fil des pensées tournées vers l’achat de votre produit.

Et Dieu seul sait s’il voudra se retrouver dans ses pensées, ou s’il va préférer s’en aller, se sentant trop fatigué ou trop pressé pour entreprendre cet effort de mémoire, et de re-concentration. Mais ce n’est pas là le pire.

Le pire, c’est lorsque vos images colorent votre texte de vente à un tel point qu’elles lui font perdre son caractère professionnel. Elles le rendent trop ʺfancyʺ, trop fantaisistes, et font donc douter du sérieux, du professionnalisme de celle ou de celui qui est derrière ce texte, donc de vous. À ce sujet, lisez donc la 5e erreur décrite dans le contenu Blogueur, 5 erreurs de copywriting qui vous font rater des clients.

Pour résumer, vous ne devez surtout pas jeter le trouble dans l’esprit de votre prospect avec vos images. Par conséquent, choisissez absolument celles qui attirent l’attention, font voir exactement ce que vous dites et qui vont renforcer votre crédibilité. Laissez tomber toutes les autres, celles qui vous nuisent ou occupent inutilement de l’espace que vous auriez pu utiliser pour convaincre davantage.

Par ailleurs, si vous lisez l’anglais et vous voulez une copie des lettres de vente données en exemple dans cet article, dites-le nous dans les commentaires ci-dessous. Nous vous les enverrons gratuitement par mail.

Voilà, avez-vous des questions, des préoccupations ou des commentaires sur le pouvoir des images dans un texte de vente ? Si oui, merci de les partager avec nous ci-dessous.

Et si cet article vous a apporté quelque chose, merci de le partager à vos proches que ça pourrait aider ou de le liker si vous préférez. Ça motive beaucoup à en écrire d’autres pour vous. 🙂

7 commentaires

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.