Si, le copywriting est facile et rapide !

Faire du copywriting, ça vous paraît lent, dur et douloureux, que vous soyez directeur marketing, responsable commercial, commerçant, ou copywriter? Oui?

En lisant cet article, vous allez comprendre pourquoi ! Vous allez également vous rendre compte que le copywriting pur et dur, c’est facile, rapide et amusant si on procède de la bonne manière. Autrement dit, appliquer les techniques de copywriting devient un jeu, une passion quand on sait quoi faire, et qu’on le fait !

Cet article vous révèle tout cela !

Bien sûr, faire du copywriting, ça sera dur, très dur si vous procédez de la sorte !

Que vous soyez directeur marketing, responsable commercial, copywriter débutant ou pas, faire du copywriting (rédaction publicitaire et commerciale) sera dur, vraiment très pénible si vous procédez de la sorte :

1- Vous faites de la rédaction commerciale et publicitaire sans avoir étudié au préalable votre marché ! Et étudier son marché, c’est du marketing, pas du copywriting pur et dur !

Lorsqu’il s’agit de faire du copywriting, bon nombre de débutants se jettent automatiquement sur leur ordinateur ou bondissent sur un stylo/un crayon ainsi que sur une feuille ou un bloc-notes. Ils le font, qu’ils soient directeurs marketing, responsables commerciaux, copywriters débutants, commerçants ou pas ! Pourvu qu’ils aient quelque chose à vendre !

Puis, ils essaient de commencer à écrire quelque chose. Parfois, ils bloquent totalement et n’arrivent pas à écrire un premier mot, une première phrase. Parfois, ils démarrent, écrivent quelque chose. Mais très vite, ils essuient ou barrent ce qu’ils ont écrit… .

Ils commencent alors à se demander quoi écrire au juste pour convaincre leurs clients potentiels. Ils se grattent la tête, écrivent quelque chose, l’effacent, écrivent autre chose, l’effacent, s’énervent, écrivent, s’énervent… . Ils s’épuisent mentalement, émotionnellement, bientôt physiquement… Les minutes, les heures passent… Péniblement !

Ils font alors une pause en se disant que l’inspiration va certainement venir d’ici là. Ils reviennent après la pause… Toujours rien… le vide… la page blanche… . La peur de la page blanche… .

Ils s’énervent, perdent confiance en eux-mêmes, rangent leur projet de rédaction commerciale et publicitaire quelque part, se promettent d’y revenir plus tard… Plus tard, ce sont des semaines, et parfois des mois après… . Pendant ce temps?

Pendant tout ce temps, leur vie file à toute vitesse. Oui, la vie ne les attend pas, et leurs business, leurs rêves de richesses s’éteignent au fond même de leur cœur ! Alors que leurs produits (biens ou prestations de services) tangibles comme numériques pourraient bien changer positivement le monde, améliorer la vie des gens !

Tout ça juste parce qu’ils ne prennent malheureusement pas la peine d’étudier leur marché !

En effet, comment savoir quoi dire ou écrire à ton vis-à-vis client potentiel quand tu n’as aucune idée de ce qu’il veut lire ou entendre pour acheter? Comment savoir quoi lui dire ou lui écrire quand tu n’as aucune idée de son véritable problème, de ses véritables besoins, de ses véritables désirs?

Sais-tu même s’il est déjà conscient qu’il a un problème, un besoin, un désir et a une idée du genre de produits qui pourrait l’aider? Sais-tu s’il a déjà testé des solutions concurrentes et ce qu’il en pense? Parce que s’il n’en pense pas du bien et que ton accroche, même bien structurée, présentée comme celle d’un maître copywriter, lui donne le sentiment que tu vas lui proposer pareil, il va prendre la fuite. Et ça, ce n’est qu’un exemple de ce qui pourrait faire fuir ton client potentiel !

Sais-tu quels sont ses doutes, ses craintes, ses peurs, ses croyances, ses objections ? Si tu ne les connais pas, comment pourrais-tu développer les arguments nécessaires? Tu n’es pas un magicien, un sorcier, tu es un être humain qui veut vendre. Tu dois donc étudier tes clients potentiels, ton marché.

Tiens, voici un simple exemple pour illustrer tout ça : le gars, il veut une solution pour perdre du poids sans faire du sport. Toi, tu lui proposes, à travers ton texte de vente, un programme d’entraînement digne de celui des Spetsnaz ou des moines Shaolin. C’est l’impression qu’il en a en tout cas. Tu crois qu’il va acheter?

Oui, il pourrait si tu sais retravailler le contenu de ton programme en conséquence, et lui présenter alors les choses de son point de vue, en te servant du copywriting. Mais justement, comment savoir à l’avance qu’il ne veut pas de ton programme Spetsnaz ou Shaolin si tu n’as pas échangé avec lui à ce sujet, si tu ne l’as pas étudié? Si tu n’as pas étudié ton marché?!

Et si jamais tous les gars de ton marché de perte de poids sont comme lui, bonjour les méventes et la galère !

Alors, si c’est quand tu prends ton ordinateur ou ton Stylo et bloc-notes pour écrire ton texte de vente que tu te rends compte de ce que tu ne sais pas ce que ton client potentiel veut, c’est normal que tu ne saches pas quoi écrire. C’est normal que tu te retrouves dans une situation où tu te casses la tête, effaces, essuies, t’énerves, te fatigues… pour au final ne rien produire.

Donc, vous voyez, pour que faire du copywriting soit facile, il faut d’abord étudier votre marché !!!

Mais l’étude du marché, ce n’est pas du copywriting pur et dur. Cela n’a rien à voir avec les techniques copywriting. C’est plutôt du marketing; et oui, ce n’est pas l’aspect le plus facile de la chose. Très souvent, c’est beaucoup de recherches, d’enquêtes, de sondages, d’interviews, d’études de données psychologiques et statistiques, de tests de marché, de réunions de groupe, etc !

C’est d’ailleurs cela qui a fait dire au maître copywriter Claude Hopkins:

Les personnes non informées seraient stupéfaites de découvrir la quantité de travail que représente un seul texte de vente, une seule publicité. Des semaines de travail parfois. Le texte de vente semble si simple, et il doit être simple pour attirer les gens simples. Mais derrière ce texte de vente, cette publicité, se cachent des wagons de données, des volumes d’informations et des mois de recherches. Ce n’est pas un domaine pour les paresseux.

Mais ça, ces données, ces informations à collecter, ce n’est pas du copywriting pur et dur. Ce ne sont pas des techniques copywriting à traduire en mots. C’est plutôt du marketing, comme vous l’avez compris ! Oui, les deux disciplines vont de pair ! Et il vous les faut toutes les deux 🙂

Mais elles sont et demeurent bel et bien distinctes. Donc, enlevez de votre tête que cette partie du copywriting est dure. Parce que ce n’est pas du copywriting, bien que cela soit nécessaire pour que votre copywriting cartonne !

Passons maintenant à la 2e raison pour laquelle faire du copywriting, ça peut être dur, très lent, et douloureux… sans pour autant produire de bons résultats !

2- Vous vous cassez la tête à réinventer des outils de copywriting

Vous voyez, les maîtres en copywriting ont passé des mois, parfois des années à construire des outils de copywriting en s’appuyant sur une connaissance de plus en plus profonde de la nature humaine, de sa psychologie… . Ils ont passé du temps à réfléchir à quels mots employer, quelles structures donner à leurs phrases, dans quel ordre les amener, etc, afin que cela passe les barrières mentales et émotionnelles de leurs clients potentiels et que ces derniers achètent.

Ils ont testé tout cela en mettant leurs textes de vente en face des yeux de leurs prospects ou en les leur faisant écouter, et ce jusqu’à trouver les mots psychologiquement et émotionnellement justes. Ceux qui produisent des résultats, c’est-à-dire des milliers, des centaines de milliers, des millions de ventes !

Aujourd’hui, après des décennies, des siècles passés à tester, puis à retenir ces mots et phrases qui accrochent et vendent efficacement, ils vous offrent l’occasion de disposer de ces mots et phrases, de ces outils performants de copywriting.

Qu’est-il intelligent de faire à votre avis ?

Passer des décennies et des siècles à essayer de créer soi-même de nouveaux outils efficaces de copywriting et investir beaucoup d’argent à les tester avant d’espérer enfin que le produit vende vraiment, énormément? Quand est-ce que vous aurez alors fini de produire votre texte de vente et de l’envoyer vendre? Dans dix ans? Cent ans?

Non, n’est-ce pas?! Je suis tout à fait d’accord avec vous !

D’ailleurs, parlant du temps consacré à l’écriture de leurs textes de vente, certains copywriters font une autre forme d’erreurs:

  • tout d’abord, ils téléchargent des textes de vente sur Internet par ici et là, sans même s’assurer que ce sont des textes de vente de maîtres copywriters. Or, tous les textes de vente ne sont pas des textes de vente de maîtres copywriters, ne sont pas des textes de vente qui ont beaucoup vendu;

  • Puis, à chaque fois qu’il leur faut un outil de copywriting pour leur propre texte de vente, ils vont parcourir une dizaine de ces textes de vente écrits par autrui afin de trouver l’inspiration nécessaire pour créer leur outil de copywriting. Par exemple donc, s’il leur faut une accroche, ils vont ouvrir et parcourir une dizaine de textes de vente, les traduire s’ils ne sont pas en français, relire l’accroche de chacun d’entre eux pour trouver l’inspiration. Ils vont faire pareil pour les appels à l’action, les garanties de satisfaction, les outils pour présenter le produit, les annonciateurs de prix, etc.

Pas étonnant donc que la production, même du plus court des textes de vente, leur prenne un temps fou, nécessite de pénibles efforts mentaux et émotionnels de leur part. Pas étonnant donc qu’il leur soit si pénible de faire du copywriting. Imaginez un peu le monsieur ou la dame qui doit, chaque jour, écrire un mail ou un courrier commercial, et procède de la sorte… alors même que le copywriting n’est pas la seule tâche qu’il ait à exécuter !

Si vous voulez faire de la rédaction commerciale et publicitaire une tâche facile, rapide, amusante et productrice de résultats, ne tombez pas dans de tels pièges !

Si vous évitez ces pièges, faire de la rédaction commerciale et publicitaire, ça va être facile, rapide et amusant ! Et vous pourrez le faire vous-même

Vous voulez que la rédaction publicitaire et commerciale (copywriting), ça soit facile, rapide et amusant pour vous, même si vous n’y connaissez rien, n’êtes pas directeur marketing, responsable commercial ou expert en ventes?

Tout d’abord, ne tombez donc pas dans le gros piège de ne pas tenir compte de votre marché. Bien au contraire, passez-y tout le temps qu’il faudra. Chercheriez-vous à séduire une femme ou un homme sans savoir, un tant soit peu, ce à quoi elle ou il est sensible? Vous trouverez des techniques, des pépites d’étude de marché dans ces 2 articles-ci :

Ensuite, par orgueil ou pour n’importe quelle autre raison, ne tombez pas dans le gros piège d’essayer de créer vos propres outils de copywriting :

  • accroches;
  • titres de paragraphes;
  • ouvertures et premiers paragraphes,
  • connecteurs copywriting;
  • post scriptum;
  • annonciateurs de prix;
  • appels à l’action;
  • outils pour présenter votre produit;
  • histoires hypnotiques;
  • modèles de témoignages-clients;
  • etc.

Si vous ne savez pas ce que certains de ces outils de copywriting veulent dire, il vous faut l’article Le Vocabulaire du Copywriting expliqué. Dans tous les cas?

Dans tous les cas, au-delà de tout, rendez-vous compte de ceci: chacun de ces outils de copywriting représente une partie, un morceau de votre texte de vente. N’essayez donc pas de les créer de toutes pièces !

N’essayez pas de réinventer la roue!!!

Bien au contraire, inspirez-vous des outils performants de copywriting, ceux qui ont déjà maintes et maintes fois été testés et ont maintes et maintes fait leurs preuves ! En les adaptant simplement et facilement à votre cas à vous ou même en utilisant leurs modèles prêts-à-l’emploi !

Si vous pensez que ce n’est pas permis, lisez donc l’article Les copywriters ne sont que des copieurs. Puis, lisez les explications données sur la page de présentation de La Boîte à Outils du Copywriter.

Donc, inspirez-vous des outils de copywriting des maîtres copywriters. Tenez par exemple les outils de copywriting que l’on appelle « annonciateurs de prix » ! Une fois parvenu(e) à cette étape de votre texte de vente, si vous ne savez pas présenter votre prix pour qu’il soit perçu comme un bénéfice, vous avez le choix:

Vous casser la tête pendant des heures sans arriver à écrire ce qu’il faut ou vous inspirer par exemple de l’excellent annonciateur de prix décrit, présenté, et donné en cadeau dans cet article-ci.

Mais n’avoir qu’un seul annonciateur de prix ou qu’un seul autre outil de copywriting pioché par ici et là, ça ne va pas vous aider à construire, au quotidien, vos divers textes de vente à chaque fois que nécessaire, n’est-ce pas?!

Vous désirez donc disposer, en quantités importantes, de ces outils de copywriting de maîtres copywriters et de leurs modèles prêts-à-l’emploi afin d’écrire beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement toutes sortes de textes de vente performants? Autant de fois que vous voulez ou en avez besoin? À n’importe quel moment de votre choix? À vie?

Ils sont tous disponibles dans La Boîte à Outils du Copywriter.

Si vous en disposez et les utilisez, vous pourrez vous-même faire du copywriting, sans devoir payer des milliers et des milliers d’euros à un copywriter pro, ou en le faisant non pas par manque de compétences ou savoir-faire, mais parce qu’il vous faut déléguer !

Maintenant, si vous le désirez, vous pouvez suivre la version vidéo de ce contenu (les liens, évoqués là-dedans, sont visibles sur YouTube, juste en dessous de la vidéo) :

Voilà, cet article-vidéo est à présent terminé !

Si vous l’avez aimé ou s’il vous a apporté quelque chose, merci de le partager avec vos proches directeurs marketing, commerçants, responsables d’entreprise, auto-entrepreneurs, solo-entrepreneurs, responsables commerciaux ou directeurs commerciaux, copywriters pro, et passionnés de copywriting (rédaction commerciale et publicitaire)… .

Bref, veuillez le partager avec vos proches qui ont des produits ou prestations de services numériques/ tangibles à vendre, qu’ils en soient les créateurs ou pas. Ils vous en sauront gré. 🙂

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.