Le salaire d’un copywriter !

Le salaire d’un copywriter, ce qu’un copywriter (rédacteur publicitaire et commercial) gagne, ça peut être élevé, très élevé ou bas !

Lisez ce court article pour tout savoir, et découvrir comment faire en sorte qu’il soit élevé ! 🙂

Le salaire d’un copywriter ou ses revenus?

Déjà, on ne peut pas parler que du salaire d’un copywriter. Parce qu’un copywriter peut avoir d’autres revenus en dehors de son salaire. Laissez-nous tout vous dévoiler juste ci-dessous :

Ce que gagne un copywriter en termes de salaire

Le salaire d’un copywriter (rédacteur commercial et publicitaire), c’est quelque chose de très variable en fonction d’un tas de paramètres :

  • le pays où se trouve l’entreprise qui l’a embauché: en France par exemple, selon Diplomeo, un copywriter salarié peut gagner de 2000 à 5000 euros environ par mois. Au Canada, selon Talent.com, un rédacteur commercial et publicitaire salarié peut gagner, en moyenne, 50.000 dollars par an. En Afrique, un copywriter peut gagner un salaire plutôt intéressant. Mais vu que ce n’est pas en euros, une fois converti dans cette devise, cela ressemble souvent à rien du tout ! Etc;
  • le nombre d’années d’expériences : en France, toujours selon Diplomeo, un rédacteur commercial et publicitaire junior va gagner environ 2000 euros par mois. Un senior peut en gagner jusqu’à 5000. C’est donc comme dans tout métier: un senior gagne souvent bien plus qu’un junior dans le domaine;
  • le fait qu’un copywriter cumule ce poste avec un autre : dans plusieurs pays du monde et plusieurs entreprises, il n’est pas rare de voir le copywriter cumuler son poste avec celui de directeur marketing, directeur commercial et marketing, chargé de clientèle, etc. Bien souvent, dans ce cas, son salaire va tout simplement équivaloir à celui qui correspond au poste le plus important. Donc, par exemple, si c’est le directeur marketing qui se charge en même temps du copywriting de l’entreprise, il va tout simplement continuer à gagner son salaire de directeur marketing.
  • les résultats qu’il obtient: c’est évident: plus gros est le résultat qu’un copywriter obtient, plus grande est sa réputation en la matière, plus gros est le salaire qu’il peut négocier. Tenez, par exemple, le maître copywriter Claude Hopkins se faisait payer, à ses débuts chez l’agence publicitaire Lord & Thomas, 1000 anciens dollars par semaine, soit 4000 anciens dollars par mois; ce qui aurait fait, de nos jours, en 2021, 119.280 dollars par mois. Vous pouvez vérifier sur cette page.

Donc, comme vous le constatez, le salaire d’un copywriter est quelque chose de très variable. Mais un autre point mérite d’être souligné: un rédacteur publicitaire et commercial peut encaisser d’autres revenus en dehors de son salaire ! 🙂

Les autres revenus d’un rédacteur publicitaire et commercial, qu’il soit salarié ou freelance !

Un rédacteur commercial et publicitaire (copywriter) peut également gagner des commissions sur les ventes du produit (bien ou service) dont il écrit les textes de vente. Et à ce niveau, ses revenus peuvent très vite devenir énormes. Pourquoi?

Vous voyez, comme pour tout commercial qui reçoit des commissions, plus le produit promu par le copywriter se vendra, plus gros sera le montant de son compte en banque. Mais il y a une énorme différence !

La différence, c’est que le copywriter peut toucher, via son texte de vente, des centaines, des milliers, des centaines de milliers, des millions de personnes là où le vendeur en face à face ne peut toucher qu’un ou deux clients la plupart du temps.

Donc, les commissions d’un copywriter peuvent, très vite, devenir colossales… s’il est excellent !!! Reprenons par exemple l’exemple du maître en copywriting Claude Hopkins. Il gagnait des commissions allant jusqu’à 185.000 d’anciens dollars, soit l’équivalent de 5.516.700 dollars aujourd’hui, en 2021. Encore une fois, vous pouvez vous-même faire la conversion sur cette page ! 🙂 Est-ce tout ? Non !

Il avait, par exemple, acquis 25% des parts de Liquozone en échange, essentiellement, de son travail de copywriter; et vu qu’il a fait gagner des millions de dollars à Liquozone qui était proche du dépôt de bilan à son arrivée, il a, lui aussi, empoché pas mal d’argent ! 🙂

Donc, comme vous le constatez par vous-même, un copywriter peut accéder à d’autres revenus en dehors de son salaire: des commissions, des dividendes d’associé, etc. Et ça, qu’il soit salarié ou freelance !!!

Parce que oui, même s’il est salarié, rien ne l’empêche de négocier un salaire fixe ainsi que des commissions si ce n’est pas déjà la norme dans son entreprise ou secteur; et s’il est copywriter freelance, rien ne l’empêche de négocier un fixe en plus des honoraires ou commissions, et de gagner davantage. Rien ne l’en empêche pourvu qu’il soit excellent !!!

La question qui se pose alors, c’est comment exceller en copywriting ! Réponse: en se faisant former bien sûr ! 🙂

Voici une formation copywriter gratuite très appréciée !

Si vous recherchez une formation copywriter gratuite très appréciée parce que de qualité, suivez tout simplement cette formation gratuite copywriting. Voici seulement quelques-uns des commentaires que font celles et ceux qui la suivent:

“Je suis sur votre site gratuit qui apporte 10 000 fois plus de valeur que des payants. Continuez votre super boulot vous assurez les gars!” Mekni Hamdi, Cannes, France

“Bonjour Ulrich, tous vos articles sont des pépites, vous donnez des astuces et des techniques c’est de l’or en barre, Gratitude pour tout ce que vous donnez” Christian Bettahar

« Bonjour à vous 2, l’équipe de choc… Merci pour cet article et tout ce qu’il contient. Ce qui est bien avec vos articles, c’est qu’ils sont inter-connectés. Votre blog est comme un centre de formations, gratuites qui plus est, dans lequel on apprend plein de choses. Donc, merci à vous ». Tarik Hannane 

Si vous cherchez à avoir la traduction du mot copywriter, vous l’avez déjà dans cet article. Le copywriter, c’est le rédacteur publicitaire et commercial. Maintenant, si vous désirez en apprendre davantage sur ce qu’est un copywriter et tout ce qu’il peut faire, lisez donc l’article Copywriter : définition et domaines d’action.

Si vous cherchez à lire des livres de copywriting non théorique mais pratique, performants et pas chers par-dessus le marché, voici donc 5 livres de copywriting pratique qui propulsent les ventes.

Si vous vous demandez comment trouver des clients, lisez donc l’article Comment trouver des clients quand on est ou veut être copywriter pro.

Si vous vous intéressez au recrutement de copywriters, allez donc sur notre page d’accueil. Vous allez y trouver, entre autres, un lien qui mène vers une plateforme de recrutements.

Si vous désirez devenir copywriter, lisez forcément l’article 7 habitudes pour devenir copywriter pro même si vous débutez.

Voilà, cet article est à présent terminé. Avez-vous des questions ou préoccupations ? Si oui, merci de les poser dans la zone réservée ci-dessous aux commentaires !

Et si vous avez aimé cet article ou s’il vous a apporté quelque chose, merci de le partager avec vos proches directeurs marketing, commerçants, responsables d’entreprise, auto-entrepreneurs, solo-entrepreneurs, responsables commerciaux ou directeurs commerciaux, copywriters pro, et passionnés de copywriting (rédaction commerciale et publicitaire)… .

Bref, veuillez le partager avec vos proches qui ont des produits (biens ou prestations de services) numériques ou tangibles, web ou hors web à vendre, qu’ils en soient les créateurs ou pas. Ils vous en sauront gré. 🙂

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.