Copywriter après avoir été garçon de course : le parcours de Maxwell Sackheim

Tout le monde peut devenir un bon, un excellent copywriter. Si vous en doutez encore, il suffit de lire l’histoire des plus grands spécialistes du copywriting (rédaction publicitaire et commerciale) pour vous en rendre compte. La plupart d’entre eux n’étaient même pas destinés à exceller dans ce domaine. Par exemple :

Ils ne sont pas les seuls. Maxwell Sackheim, celui dont vous allez découvrir l’histoire dans cet article, n’était qu’un simple garçon de courses. Oui, un garçon de courses !

Vous aussi, quelle que soit la profession que vous exercez aujourd’hui, vous pouvez devenir un excellent copywriter. Comment y arriver ? Laissez-vous inspirer par la magnifique histoire de Maxwell Sackheim.


Les premières années du maître copywriter Maxwell Sackheim

Le copywriter (rédacteur publicitaire et commercial, concepteur-rédacteur) Maxwell Sackheim a vu le jour en 1890 à Kovna, une ville de la Russie. Il a immigré assez tôt avec sa famille aux États-Unis. Pendant son enfance, il n’était pas très amoureux de l’école, et avait très souvent de mauvaises notes. Il n’y avait qu’une seule chose qui passionnait le jeune garçon qu’il était à l’époque : le sport.

Toutefois, un événement allait totalement changer le cours de sa vie et lui donner une nouvelle passion qui lui fut très utile tout au long de sa carrière :

À son 16e anniversaire, sa tendre mère lui offrit une série de livres de Shakespeare.

Ce cadeau assez particulier réveilla en lui l’amour de la lecture et de l’écriture. Plus tard, il créa même un club de lecture. On en reparle un peu plus loin dans cet article.

Mais avant cela, découvrons ses premiers pas dans le monde du copywriting (rédaction publicitaire et commerciale, conception-rédaction).


Les premiers pas du copywriter Maxwell Sackheim dans le domaine du copywriting

C’est en tant que simple garçon de courses que le copywriter (rédacteur publicitaire et commercial)Maxwell Sackheim intégra l’agence Long-Critchfield à Chicago, la ville où il vivait avec sa famille. Pendant qu’il travaillait dans cette entreprise spécialisée dans l’industrie agricole, le jeune homme d’alors apprit les rudiments du copywriting dans le but d’écrire un texte de vente.

Ce tout premier texte de vente a été utilisé en 1906 pour vendre le produit Spavin Cure fabriqué par la société Kendall Company, et utilisé pour sauver les chevaux. Il a également écrit de nombreuses lettres de vente pour d’autres produits utilisés à la ferme comme les colliers de chevaux, les incubateurs, les extracteurs, les épandeurs, etc.

Ses premières années dans le domaine du copywriting furent un véritable succès, et ses textes de vente permirent à plusieurs entreprises agricoles d’écouler leurs produits.

Fort de ces premières réussites, Maxwell Sackheim a pu intégrer la société Sears, Roebuck and Company en 1913 comme assistant responsable de la publicité. Ce poste lui permit d’affiner ses compétences en tant que copywriter car il dut y vendre de nouveaux produits, et fit face à de nouveaux challenges. Mais il ne resta pas longtemps dans cette agence.

En 1914, il intégra J. Walter Thompson, puis Ruthrauff et Ryan toujours dans la même année. C’est dans cette dernière entreprise que Maxwell rencontre Henry Scherman, un autre passionné de publicité, qui deviendra plus tard son partenaire pour la création de sa propre entreprise : Sackheim and Scherman.

Mais cette aventure ne dura que quelques années pour Maxwell et son partenaire. Ils vendirent leurs affaires à Victor Schwab (un autre maître copywriter) et Robert Beatty.

Maxwell Sackheim préféra rester à Brown Fence and Wire, une agence qui fabriquait les ailes des avions de chasse au cours de la Seconde guerre mondiale, dans l’état de l’Ohio. Son parcours fut très riche dans cette agence qu’il intégra comme responsable de la publicité. En 1944, en pleine guerre mondiale, il fut promu au poste de président de l’agence.

Mais attiré par un goût de liberté et d’indépendance, il retourna à New York, ville où il créa, seul cette fois-ci, sa propre agence, Maxwell Sackheim and Company en 1945.


Les deux concepts principaux du maître copywriter Maxwell Sackheim

Le maître copywriter Maxwell Sackheim inventa plusieurs concepts dans le domaine du copywriting qui sont aujourd’hui des cas d’écoles dans les écoles de publicité à travers le monde. Mais deux d’entre eux sont particulièrement célèbres. Il s’agit du Club du livre du mois et du Plan d’options négatives.

  • Le Club du livre du mois

Comme mentionné précédemment, Maxwell Sackheim a développé une passion particulière pour la lecture et la littérature depuis son 16e anniversaire. Dans sa première entreprise créée avec Harry Scherman en 1914, il fit installer une petite bibliothèque en cuir contenant une trentaine de livres.

Les livres étaient proposés par courrier à 3$ environ. Et la recette pour les vendre était toute simple : une lettre de vente avec pour titre “N’ENVOYEZ PAS D’ARGENT”.  

Grâce à cette accroche efficace, ils sont parvenus à vendre plus de 40 millions de livres en 3 années.

C’est à partir de cette expérience que le Club du livre du mois a été mis en place pour vendre des livres par abonnement.

Au cours des premiers mois, l’affaire ne fonctionna vraiment pas, et beaucoup d’abonnés retournaient les livres ou annulaient carrément leur abonnement.

Ce problème poussa l’ingénieux Maxwell Sackheim à changer de stratégie. C’est de là qu’est né le deuxième concept de marketing très célèbre : le plan d’options négatives.

  • Plan d’options négatives

Pour pallier la baisse drastique d’abonnés pour Le Club du livre du mois, Maxwell Sackheim et son équipe mirent en place un système pour informer les abonnés de leurs prochains livres. Ces derniers recevaient une description complète du livre, et avaient un délai de deux semaines pour dire qu’ils ne l’appréciaient pas.

S’ils n’envoyaient aucune réponse, cela voulait dire qu’ils l’apprécient, et le livre leur était expédié.

Cette idée a ensuite été utilisée avec succès par plusieurs entreprises de vente par correspondance,  et leur a permis de faire des millions d’euros de chiffre d’affaires.


L’accroche la plus célèbre du maître copywriter Maxwell Sackheim

« Faites-vous ces erreurs en anglais ? », c’est l’accroche la plus célèbre  du maître copywriter Maxwell Sackheim. Il l’a rédigée pour la vente des cours d’Anglais de Sherwin Cody.

Et aujourd’hui, de nombreuses personnes l’utilisent pour pousser leurs prospects à lire leurs textes de vente ou à ouvrir leurs mails.

Si vous voulez, vous aussi, améliorer l’efficacité de vos textes de vente et de vos mails en l’utilisant, lisez l’article  La question qui force vos prospects à vous lire.

Nommé au Panthéon des copywriters en 1975, Maxwell Sackheim tira sa révérence en 1982 à l’âge de 92 ans.

Son histoire, comme celle de Robert Collier ou encore David Ogilvy, montre que tout le monde peut devenir un excellent copywriter pourvu que l’on se serve des bonnes méthodes et outils.

Le copywriting (rédaction publicitaire et commerciale, conception-rédaction) est un art, et une science. Et même si vous êtes un débutant, il vous suffira de développer ces 7 habitudes pour devenir un pro.

Voilà, cet article sur l’histoire du maître copywriter Maxwell Sackheim est à présent terminé. Quelles leçons retenez-vous de l’histoire de cette figure qui a marqué le domaine de la rédaction publicitaire et commerciale ? Merci de nous le dire dans les commentaires ci-dessous.

Et si vous vous posez des questions sur la définition du mot copywriter et sur tout ce qu’il est capable de faire, lisez donc le contenu Copywriter : définition et domaines d’action.

Par ailleurs, vous trouverez un cours gratuit destiné à faire de vous un (meilleur) copywriter en lisant l’article Formation gratuite copywriting.

Enfin, si cet article vous a apporté quelque chose, merci de le partager avec vos proches que ça pourrait aider ou de le liker si vous préférez. Ça motive beaucoup à en écrire d’autres pour vous. 🙂

2 commentaires

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.