Copywriting et marketing: le rapport contacts-ventes

Pourquoi en copywriting et marketing, il vous faut connaître et suivre le rapport contacts-ventes, et ça que vous soyez directeur marketing, copywriter expert ou rien de tout cela ? Qu’est-ce que c’est? Quelle est son importance dans l’évolution de votre business?

Autant de questions dont voici les réponses:

Copywriting et marketing: qu’est-ce que c’est que le rapport contacts-ventes?

Lorsque vous faites du copywriting (rédaction publicitaire et commerciale) et du marketing, vous devez prêter sérieusement attention au rapport contacts-ventes.

Le rapport contacts-ventes, c’est tout simplement le nombre de personnes avec lesquelles il vous faut entrer en contact pour effectuer un nombre bien précis de ventes ou de chiffre d’affaires. À titre illustratif, en voici 3 exemples:

  • Exemple n°1 de rapport contacts-ventes: pour vendre 100 exemplaires de mon livre PDF, il me faut le proposer à 1000 adresses mail.

  • Exemple n°2 de rapport contacts-ventes: pour vendre 20 places de mon séminaire de formation, il me faut démarcher téléphoniquement 150 entreprises.

  • Exemple n°3: il me faut 500 adresses mail pour réaliser 5000 euros de chiffres d’affaires

Oui, c’est ça le rapport contacts-ventes; et comme vous l’avez compris à travers ces 3 exemples, les contacts en question peuvent être des adresses mail, des entreprises, des personnes physiques, des numéros de téléphones, etc.

Quant aux ventes, c’est le nombre d’unités vendues ou le chiffre d’affaires obtenu en vendant votre produit (bien ou prestations de services) numérique ou tangible.

Cela dit, pourquoi est-il capital de suivre votre rapport contacts-ventes?

Rédaction commerciale et publicitaire: l’importance de suivre votre rapport contacts-ventes

Que vous fassiez du copywriting, du marketing ou rien de tout cela, connaître et suivre votre rapport contacts-ventes comporte au moins 3 avantages:

  • si vous vous êtes fixé des objectifs annuels de chiffre d’affaires ou de nombre d’unités vendues, en vous appuyant sur votre rapport contacts-ventes, vous savez qu’il est peu probable que vous l’atteigniez tant que vous n’êtes pas entré en contact avec un nombre bien précis de personnes; et puisque vous savez cela, vous allez pouvoir déterminer et poser les actions marketing/copywriting qui vont vous permettre d’entrer en contact avec ce nombre de personnes;

  • une fois votre rapport contacts-ventes déterminé, vous pouvez le suivre périodiquement (mensuellement, trimestriellement, annuellement, etc) afin de déterminer si vous êtes en train de faire mieux que la période précédente ou pas. Si vous êtes en train de faire mieux que durant la période précédente, vous continuez sur cette lancée. Si vos performances s’amoindrissent, vous savez alors qu’il vous faut revoir rapidement vos actions marketing et copywriting;

  • suivre périodiquement ce rapport et vous rendre compte que vous êtes en train de mieux faire (ou pas) en comparaison de la période précédente, ça vous permet également de distinguer par vous-même les actions marketing/copywriting qui fonctionnent de celles qui ne le font pas. Ce faisant, pour les mois et années à venir, vous avez une idée meilleure et plus précise des actions à poser pour progresser.

Voilà donc quelques avantages à connaître et suivre votre rapport contacts-ventes. Mais vous pouvez aller encore plus loin en décidant par exemple de suivre votre rapport prospects-ventes. La différence?

Le rapport prospects-ventes vous permet de savoir combien de clients potentiels il vous faut pour faire tel nombre d’exemplaires vendus ou tel montant de chiffre d’affaires. Car les contacts, ce ne sont pas toujours des prospects. Voici un exemple pour que cela soit clair:

Supposons que vous ayez collecté 300 adresses mail via la pub Facebook !!!

Les utilisateurs de ces 300 adresses mail ne sont pas, tous, vos prospects, vos clients potentiels. Dedans, vous en aurez qui achèteront immédiatement quelque chose chez vous, d’autres qui le feront des années plus tard, d’autres encore qui ne le feront jamais. Tout simplement parce que ces derniers ont juste rejoint vos listes pour des tas d’autres raisons. La curiosité par exemple !!!

Ces 300 adresses mail sont toutes des contacts à vous, des personnes à qui vous enverrez des mails, des personnes à qui vous enverrez des textes de vente de vos produits et services. Mais toutes ne sont pas vraiment des prospects, des clients potentiels. Pour mieux comprendre cette vérité, lisez donc l’article Copywriting: la source de votre trafic ciblé influe sur vos ventes

Voilà, cet article tend à sa fin. Avez-vous des préoccupations, questions à poser ou contributions à faire? Si oui, la zone réservée ci-dessous aux commentaires est à votre disposition.

Et si vous avez aimé cet article, merci de le partager avec vos proches, qu’ils soient :

  • directeurs marketing, directeurs commerciaux ou commerciaux,
  • responsables d’entreprise, auto-entrepreneurs, solo-entrepreneurs,
  • ou copywriters pro et passionnés de copywriting… .

Bref, veuillez le partager avec vos proches qui ont des produits (biens ou prestations de services) numériques ou tangibles à vendre, qu’ils en soient les créateurs ou pas. Ils vous en sauront gré. 🙂

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.