9 techniques de copywriting pour accroître la lecture de votre page de vente

Pourquoi utiliser des techniques de copywriting pour accroître le taux de lecture de votre page de vente ?

Parce qu’une chose est de pousser vos prospects (clients potentiels) à ouvrir votre page de vente, et une autre est de les amener à la lire.

S’ils ne la lisent pas, vous ne vendrez pas. Moins ils la liront, moins vous vendrez. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ne vous auraient ainsi pas laissé assez de temps pour les convaincre de passer commande, un peu comme un prospect qui raccroche au nez d’un commercial.

Plus ils la liront, plus vous vendrez. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils vous auraient ainsi laissé suffisamment de temps pour les convaincre de passer commande. Et plus grand sera le nombre de lecteurs ciblés (prospects) que vous envoyez sur votre texte de vente, plus il y aura de ventes.

Que faire pour qu’ils laissent à votre page de vente le temps de les convaincre ?

Il faut se servir des techniques de copywriting qui en accroissent le taux de lecture. En voici 9 toutes complémentaires, toutes combinables, qui vous permettront de le faire :

 

1)    1re technique de copywriting : insérez une accroche publicitaire qui évoque les avantages de votre produit

La 1re technique de copywriting pour accroître la lecture de votre page de vente, la voici :

Servez-vous d’une accroche qui évoque les avantages de votre produit (bien ou service).

Vous voyez, quand  votre prospect atterrit sur votre page de vente, la 1ère chose qu’il se demande, c’est :

« Qu’est-ce qu’il y a là-dedans pour moi ? Qu’est-ce que votre produit va m’apporter ?».

Autrement dit, votre prospect veut savoir quels sont les avantages, les bénéfices de votre produit pour lui.

En répondant rapidement à cette question dans votre accroche publicitaire, vous vous assurez de capter son attention et de lui donner envie de lire la suite de votre page de vente.

 

2)   2e technique de copywriting: insérez une Johnson Box au tout début de votre page de vente

La 2e technique de copywriting pour accroître le taux de lecture de votre page de vente ?

Insérez une Johnson Box

Une Johnson Box est une boîte de forme souvent rectangulaire dans laquelle vous décrivez un peu plus en détails (que dans l’accroche publicitaire) les avantages de votre produit. C’est aussi là que vous décrivez brièvement les autres éléments importants de votre offre.

Si vous ne savez pas ce que c’est, en voici un que nous avons tiré de la page de vente des 19 secrets qui ont pratiquement doublé les commandes d’un produit de Mikaël MESSA et Stéphane MUNNIER coûtant plus de 200 euros :

Insérez un Johnson Box au tout début de votre page de vente

Et voici pourquoi une Johnson Box accroît le taux de lecture de votre page de vente : de par sa forme, elle entre en contraste avec le reste de votre texte de vente et attire par conséquent l’attention.

Et quand vous y mettez du contenu (avantages de votre produit, avantages de vos bonus, annonce du meilleur rapport qualité-prix, etc) correspondant aux attentes et besoins de votre prospect, vous lui donnez envie de lire votre page de vente pour en savoir plus.

 

3)    3e technique de copywriting: insérez des titres de paragraphe dans votre page de vente

La 3e technique de copywriting pour augmenter le taux de lecture de votre page de vente, la voici :

Insérez des titres de paragraphe dans votre page de vente

Les titres de paragraphe ont la même fonction que l’accroche publicitaire insérée au début de votre page de vente. Ils captent l’attention du lecteur et lui donnent envie de lire le texte juste en dessous. Une fois cette envie déclenchée, il poursuit tout seul sa lecture.

Les titres de paragraphe peuvent démarrer, eux aussi, par les mots ou groupes de mots utilisés dans les accroches : Pourquoi, qui d’autre veut…? , comment,  nouveau, avertissement, il est recherché, découvrez maintenant, etc.

Si vous ne savez pas ce qu’est un titre de paragraphe, en voici 2 exemples (encadrés en jaune) tirés de la page de vente des 19 secrets qui ont pratiquement doublé les commandes d’un produit de Mikaël MESSA et Stéphane MUNNIER coûtant plus de 200 euros :

Titres de paragraphes

4)    4e technique de copywriting: mettez de l’espace entre les paragraphes

La 4e technique de copywriting pour booster le taux de lecture de votre page de vente, c’est celle-ci :

Mettez de l’espace entre les paragraphes

Jetez donc un coup d’œil sur les 2 blocs de textes ci-dessous :

1er bloc :

Bloc de paragraphes 1

2ème bloc :

Bloc de paragraphes2

Lequel vous semble le plus facile à lire ? Celui dans lequel il y a de l’espace entre les paragraphes, n’est-ce pas ?!  Faites donc de même avec les paragraphes de votre page de vente.

 

5)    5e technique de copywriting: faites des paragraphes courts

La 5e technique de copywriting est toute simple et pourtant très efficace :

Faites des paragraphes courts

Plus vos paragraphes seront longs, plus votre lecteur aura du mal à les lire. Pourquoi ?

Parce que de longs paragraphes fatigueront ses yeux et l’obligeront à sauter des blocs de phrases dans le but de terminer plus vite sa lecture.Et sauter des blocs de phrases de votre texte de vente, c’est sauter des informations qui auraient pu l’amener à passer commande. Ça ne vous arrange pas. Ça n’arrange pas vos affaires.

Faites donc des paragraphes courts ; et variez-en la longueur : 5 lignes, parfois 3 à 4 lignes, et même 2 lignes.

6)    6e technique de copywriting: faites des phrases courtes

La 6e technique de copywriting pour augmenter le taux de lecture de votre page de vente, la voici :

Faites des phrases courtes

Plus vos phrases seront longues, plus elles seront difficiles à lire. Le lecteur aura eu le temps d’en perdre le sens, le fil conducteur ; et il lui faudra relire entièrement votre phrase s’il veut en saisir le sens.

Cet effort l’obligera à stopper sa lecture car s’il peut le faire pour une ou 2 phrases, il n’acceptera pas de le faire pour une page de vente comportant des centaines ou des milliers de phrases.

Si possible, faites en sorte que votre phrase soit composée seulement du sujet, du verbe et du complément. Si non, faites des phrases de 2 lignes maximum. 3 lignes, ça commence par être trop long, n’en abusez donc pas!

 

7)    7e technique de copywriting: mettez en valeur les éléments-clés de votre offre

La 7e technique de copywriting, c’est celle-ci :

Mettez en valeur les éléments-clés de votre offre

Vous voyez, votre page de vente sera lue par 3 types de personnes :

  • celles qui la liront lentement mot après mot ;
  • celles qui la défileront à toute allure pour s’assurer qu’elles ne ratent rien en décidant de ne pas acheter votre produit ;
  • et celles qui vont la parcourir en sautant de nombreux blocs de phrases.

Pour pousser les 2 derniers types à lire un plus en profondeur votre page de vente, mettez en valeur les éléments-clés de votre offre :

  • les avantages de votre produit ;
  • la description de son contenu ;
  • vos réponses aux objections possibles de vos prospects ;
  • votre garantie exceptionnelle ;
  • etc

La clé pour savoir ce que vous devez valoriser, c’est de vous demander : « Qu’est-ce qu’il est important que le prospect pressé sache ? ».

En mettant en valeur de tels éléments, vous poussez votre prospect à chercher à en savoir plus. Et pour en savoir plus, il voudra continuer sa lecture.

Pour mettre en valeur ces éléments, utilisez le gras, l’italique, le souligné ou même le surligné comme dans l’exemple ci-dessous :

Accroche surlignée

Lisez également comment décupler la visibilité de votre accroche. Cet article vous donnera d’autres idées sur la façon de valoriser  les éléments-clés de votre offre.

 

8)    8e technique: utilisez les connecteurs du copywriting

La 8e technique de copywriting, la voici :

Utilisez les connecteurs du copywriting

Si vous avez lu notre article-vidéo gratuit sur les connecteurs du copywriting, vous savez qu’ils empêchent votre prospect de décrocher de votre page de vente.

Si vous ne l’avez pas encore fait, lisez cet article en cliquant ici.

 

9)    9e technique de copywriting: utilisez des polices faciles et agréables à lire

La 9e technique de copywriting, c’est celle-ci :

Utilisez des polices faciles et agréables à lire

Il est inutile et même néfaste d’utiliser des polices fantaisistes ou difficiles à lire juste parce que l’on veut produire un effet sur le lecteur.

C’est le meilleur moyen de l’amener à penser qu’il n’a pas affaire à des professionnels ou de détourner son attention de votre vrai but : le contenu – et non la forme- de votre message.

Faites comme les maîtres copywriters. En lieu et place de telles polices, utilisez plutôt du Verdana,  de l’Arial, du Times New Roman, etc.

 

Voilà donc les 9 techniques de copywriting, combinables, pour accroître le taux de lecture de votre page de vente, et vos ventes par conséquent. En voici 11 autres qui décuplent, CETTE FOIS-CI, la visibilité de votre accroche.

Notre question de fin maintenant : avez-vous des préoccupations relatives aux 9 techniques dévoilées dans cet article ? Si oui, merci de les partager avec nous dans la zone des commentaires ci-dessous.

Et si cet article vous a apporté quelque chose, merci de le partager à vos proches que ça pourrait aider, ou de le liker si vous préférez. Ça motive beaucoup à en écrire d’autres pour vous. 🙂

 

 

6 commentaires

  • Toutes ces recommandations sont fort utile mais ne pensez-vous pas que les gens on en marre d’avoir affaire à ce genre de page de vente ?

    En fait , je me demande si les pages de vente longues, argumentées etc sont encore d’actualité ? et si ce n’est utilisé par habitude ?
    Car dès que l’on tombe sur une accroche qui interpelle on sait bien qu’il y a quelque chose à vendre plus loin, ni aurait-il pas plutôt une méthode moins courante ?
    Je pense en fait au méthode plus moderne tel que la vidéo …. un combat de titan ou bien un match gagné d’avance ?

    Avez-vous par rapport à ça des réponses, avez-vous connaissance d’un comparatif ?
    Amicalement

  • Gizèle Anne dit :

    Merci de toutes ses idées

    J’aime bien l’idée des encadrés, l’oeil le visualise rapidement et va à l’essentiel.

  • Michel dit :

    Bonjour à vous et merci pour toutes ces informations que vous partagez avec nous. Je me rends compte qu’il y a 2 écoles concernant la mise en page. Certains justifient leur texte et d’autres comme vous préfèrent aligner à gauche. Y-a-t-il une solution meilleure que l’autre ? Que préconisez-vous ?

    Cordialement,
    Michel
    Michel Articles récents…Club Kality, nouveau marketing de réseau ?My Profile

    • Bonsoir Michel,
      Je ne sais pas si il y a deux écoles. Personnellement, j’ai toujours préféré ne jamais justifier mon texte, car je trouve que ça le rend monotone visuellement.
      Mais, je ne suis pas sûr que cela impacte l’intérêt du contenu.
      À bientôt,
      David

  • Bonjour David et Ulrich,

    En sommes c’est comme pour écrire un article si j’ai bien compris ?

    Donner envie au lecteur de continuer sa lecture, lui apporter l’envie d’entrer dans l’idée du contenu et créer le besoin chez le lecteur d’aller jusqu’au bout du texte.

    Que ce soit une page de vente ou un article, les règles de bases restent les mêmes dans le fond, non ?

    Merci pour cet article simple à lire, bah oui… Vous avez tout les deux appliqué ce que vous enseignez 😉

    Amicalement,

    Hélène
    Helene@Objectif-Reussite Articles récents…Atteindre la lune ou les étoiles en vélo six roues cinq étoilesMy Profile

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.