Textes de vente plus performants : 3 conseils de maîtres copywriters

Si vous voulez rendre vos textes de vente plus performants, quoi de mieux que de suivre les conseils des maîtres copywriters ?

Quoi de mieux que de suivre les conseils de gens dont les textes ont rapporté plusieurs millions ? Ils savent de quoi ils parlent. Et les suivre pourrait donc faire la différence dans vos affaires.

Textes de vente plus performants, 1er conseil : étudiez votre marché

Vous voulez écrire des textes de vente plus performants ?

Commencez par l’étude de votre marché ! Commencez par découvrir les besoins, les attentes, les désirs, les rêves, les peurs, les craintes, et les doutes de vos futurs clients. Pourquoi ?

Parce que c’est la meilleure manière de construire le produit qu’ils voudront acheter. Si vous le faites, même si votre copywriting n’est pas terrible, vous ferez des ventes. Lorsque votre copywriting sera devenu beaucoup plus performant, vos ventes monteront en flèche.

Parce que c’est la meilleure manière d’enthousiasmer vos clients et de les pousser à parler de vos produits, de votre entreprise à leurs proches, sans aucune intervention de votre part.

Parce que c’est la meilleure manière de leur donner envie d’acheter vos autres produits, vous permettant ainsi de maximiser votre chiffre d’affaires et vos bénéfices.

Parce que c’est la meilleure manière de ne pas avoir peur de parler de vos produits et d’être heureux de les vendre, partout et en tout temps.

Étudiez également vos concurrents. Pourquoi ?

Parce que si vous offrez exactement la même chose qu’eux et qu’ils ont approché vos clients potentiels en premier, lesdits clients n’auront aucune raison de passer commande chez vous. Et s’ils n’avaient pas passé commande chez vos concurrents, pourquoi le feraient-ils chez vous qui leur faites la même offre ?

Bien sûr, il y a des exceptions à ce que nous venons de dire. Mais en règle générale, vous devez vous différencier de vos concurrents si vous voulez croître. Et vous différencier d’eux deviendra un jeu de hasard si vous ne les étudiez pas. Vous confierez l’avenir de votre business au hasard.

Mais peut-être vous dites-vous que nous sommes les seuls à penser qu’il vous faut étudier votre marché pour améliorer vos performances ?

Dans ce cas, lisez donc ce conseil du maître copywriter Gary Halbert :

« La toute première chose dont vous devez prendre conscience, c’est que vous devez devenir un “étudiant des marchés”, pas des produits, pas des techniques, pas du copywriting, pas de la manière d’acheter de l’espace publicitaire ou de quoi que ce soit d’autre. Bien sûr, toutes ces choses sont bel et bien importantes, et vous devez les étudier. Mais la première et la plus importante chose que vous devez apprendre, c’est ce que les gens veulent acheter ».

Et si vous doutez toujours de ce qu’il vous faut étudier votre marché, lisez donc l’article Copywriting : suivez ces conseils pour construire une offre irrésistible

Lisez également l’article Copywriting : pourquoi vos messages publicitaires ne vendent pas assez !

Découvrons le 2e conseil.

2e conseil : accroche plus performante = Texte de vente plus performant

Vous voulez que votre texte de vente soit plus performant ?

Dans ce cas, votre accroche publicitaire, votre accroche commerciale doit être plus performante.

Par exemple, comme l’explique le maître copywriter Victor Schwab, l’accroche « Débarrassez-vous des soucis d’argent » battait déjà toutes les autres utilisées par une compagnie d’assurance. Cette accroche était donc excellente.  Mais il y a une accroche qui a fait encore mieux, et de loin !

La voici :

« Conseils aux femmes dont les maris n’économisent pas de l’argent – Par une femme »

Vous voyez, il a suffi de changer uniquement l’accroche pour faire davantage de ventes. Donc, plus votre accroche est performante, plus vous vendrez. Cela nous amène à ouvrir rapidement une parenthèse :

« Un texte de vente ne doit pas être quelque chose de figé. Tout d’abord, vous en écrivez au moins 2 bons destinés à vendre votre produit. Vous testez les 2, chacun sur un échantillon de votre cible. Vous retenez le gagnant, puis lancez votre campagne par mail ou tout autre moyen de votre choix. Mais vous ne vous arrêtez pas là. VRAIMENT PAS !

Au fil du temps, vous testez un élément de votre texte de vente contre un autre, toujours sur des échantillons de personnes faisant partie de votre cible. Vous testez une accroche contre celle déjà performante de votre texte de vente. Vous testez un premier paragraphe (encore appelé ouverture) contre votre premier paragraphe actuel. Vous testez un nouvel annonciateur de prix contre votre annonciateur de prix actuel. Et ainsi de suite.

C’est ainsi que vous avez un texte  de plus en plus performant, de plus en puissant. C’est une des habitudes adoptées par les maîtres copywriters. D’autres se trouvent dans cet article 7 habitudes pour devenir copywriter pro si vous débutez ».

Bon, revenons maintenant à nos moutons 🙂

Donc, plus votre accroche commerciale est performante, plus vous vendrez.

Bien sûr, vous améliorez automatiquement vos résultats si vous améliorez les autres composants de votre texte de vente : premier paragraphe, annonciateur de prix, appel à l’action, garantie, etc.

Et c’est effectivement ce qu’il faut faire. Ça, vous l’avez compris !

Mais les accroches joueront toujours un grand rôle dans lesdits résultats. Voilà pourquoi le maître copywriter John Caples a dit toutes ces choses à leur sujet :

« À quoi bon faire tout ce travail minutieux sur un texte de vente si le titre n’est pas bon ? S’il n’accroche pas les gens, le texte pourrait bien être écrit en grec. »

« Les accroches sont d’une importance critique. La majorité du public ne lit pas grand-chose avant de décider s’il est intéressé ou non »

« Une publicité ne sera vraiment bonne que si l’accroche stoppe la cible »

 

Et si vous pensez que l’avis d’un seul maître copywriter ne compte pas, découvrez ceux des autres. Vous verrez qu’ils ne sont pas différents.

Par exemple, le maître copywriter David Ogilvy a dit :

« En moyenne, les gens lisent 5 fois plus l’accroche que le corps de votre message. Choisir l’accroche, c’est gaspiller ou utiliser judicieusement 80 cents de votre dollar ».

Il a également dit :

« Le titre est votre passeport à la manne. Servez-vous-en pour accrocher les prospects constituant le cœur de cible de votre produit »

Pour bénéficier d’autres enseignements de David Ogilvy, lisez donc Copywriting : 25 puissants conseils de David Ogilvy

Passons au 3e conseil !

3e conseil : un texte de vente plus performant, c’est un texte davantage lu

Votre texte de vente va être plus performant s’il est davantage lu par votre cible.

Autrement dit, votre texte déclenchera plus de ventes si les personnes composant votre cible en lisent davantage de mots ou l’écoutent plus longuement. Comment ça, vous demandez-vous ?

Dites, avez-vous remarqué :

  • que vous lisez ou écoutez davantage les pages de vente/vidéos de vente dont vous finissez par payer les produits ?
  • que vous lisez ou écoutez moins les pages de vente/vidéos de vente dont vous ne payez pas les produits ?

Les dernières disaient peut-être au départ des choses qui vous intéressaient, mais à un certain moment, il y a eu une déconnexion. Parce qu’elles ont dit ou manqué de dire quelque chose ; ce qui a tué votre intérêt pour elles.

Les premières, elles, ont continué à dire des choses qui vous intéressaient, à un tel point que vous avez eu envie de continuer à les lire ou à les écouter. Et dans la plupart des cas, vous avez fini par payer le produit.

Eh bien, c’est exactement pareil chez les autres êtres humains. Eux aussi, pour qu’ils puissent continuer à vous lire, il faut les intéresser du début à la fin de votre lettre de vente.

Donc, la question, c’est :

« Comment faire en sorte que votre texte de vente intéresse davantage votre cible afin qu’elle le lise suffisamment longtemps pour acheter votre produit ? ».

Et c’est pour cela que le maître copywriter Joe Sugarman a dit :

« Nos lecteurs devraient être tellement obligés de lire notre texte de vente qu’ils ne peuvent pas s’arrêter avant de le lire dans sa totalité, tout comme s’ils marchaient sur une pente glissante »

 

Pour y parvenir, vous devrez avoir une offre irrésistible aux yeux de votre cible! Mais ce n’est pas tout ! Ce n’est vraiment pas tout !

Vous devez également mettre à contribution chaque élément ou outil de copywriting (accroche, premier paragraphe, garantie, bouton de commande, etc) et chaque mot de votre texte de vente. Et  chaque outil, chaque mot utilisé devrait donner envie de lire l’outil, et le mot suivant !

Lisez donc l’article Comment accroître le taux de lecture de votre page de vente ?   Il vous aidera déjà à avoir de meilleurs résultats.

Et si vous voulez construire plus rapidement et plus facilement des textes de vente plus performants sans avoir besoin d’être un copywriter, vous aurez besoin de La Boîte à Outils du Copywriter.

Voilà, avez-vous des questions ou des préoccupations ?  Si oui, merci de nous en faire part dans la zone réservée ci-dessous à cet effet.

 

Et si cet article vous a apporté quelque chose, merci de le partager à vos proches que ça pourrait aider, ou de le liker si vous préférez. Ça motive beaucoup à en écrire d’autres pour vous. 🙂

 

 

 

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.