Copywriting : le pouvoir du post-scriptum

Vous êtes-vous jamais demandé(e) pourquoi les maîtres en copywriting ajoutent très souvent un post scriptum à leurs lettres de vente ? Le post-scriptum (P.S.), vous savez, ces phrases ou ces petits paragraphes qui apparaissent après la signature…  .

En voici un exemple tiré de l’une de nos pages de vente :

 

Si vous désirez en apprendre davantage sur la définition du post-scriptum, lisez donc Le vocabulaire du copywriting expliqué.

Revenons maintenant à nos moutons. Vous êtes-vous demandé(e) pourquoi les maîtres copywriters ajoutent fréquemment un post-scriptum à leurs textes de vente ?

Tout simplement, parce que le post-scriptum (P.S.) a du pouvoir sur les prospects (clients potentiels) !

La meilleure preuve, c’est que nous sommes nombreux àjeter un coup d’œil au post-scriptum  avant même d’avoir terminé la lecture complète des lettres que nous recevons. Vous l’avez, vous aussi, sûrement déjà fait si vous avez l’habitude de lire des lettres de vente. Le principe fonctionne aussi pour une vidéo de vente.

Fondamentalement, un post-scriptum est une technique de copywriting employée pour annoncer quelque chose de plus :

« Oh, j’ai oublié de vous dire quelque chose d’important », ou « En passant, voici une chose que vous devez absolument savoir », etc…

Mais pourquoi le post-scriptum a autant de pouvoir sur nous ? Comment cela s’explique ? Mais surtout, comment utiliser le post-scriptum pour impacter nos prospects, et booster les ventes ?Ce sont à ces questions que cet article répond !

 

Copywriting : pourquoi le post-scriptum a autant de pouvoir sur vos prospects ?

En copywriting, pourquoi avez-vous tout intérêt à faire appel au post-scriptum ? Parce qu’il a du pouvoir sur vos prospects, nous l’avons déjà dit !  Mais pourquoi a-t-il ce pouvoir ? Pourquoi l’écrasante majorité de vos prospects ne peut s’empêcher d’aller le lire ?

Pourquoi, en ouvrant une lettre de vente, nous jetons  un coup d’œil au post-scriptum ?

Parce qu’à l’école, on nous a dit qu’il permet d’évoquer un point important, mais que l’expéditeur a oublié d’aborder dans le corps de sa lettre. On nous l’a répété plusieurs fois tout au long de notre cursus scolaire. Notre cerveau a fini par l’enregistrer. Et nous avons pris l’habitude de lire les post-scriptum afin de ne pas rater ce qui est important.

Voilà pourquoi, même si le produit, même si l’offre faite ne nous intéresse pas vraiment, nous défilons son texte de vente vers le bas pour lire le post-scriptum s’il y en a un.

Et c’est parce que les maîtres copywriters ont compris cela qu’ils exploitent très souvent cette habitude. Ils savent que les prospects jetteront un coup d’œil au post-scriptum. Dans leurs textes de vente, ils le positionnent donc en dessous de leur signature,  et y insèrent de quoi convaincre lesdits prospects de passer commande.

Voici 3 façons dont ces maîtres copywriters s’en servent pour vendre davantage :

 

Copywriting, 1re façon d’utiliser le P.S. : évoquez les bénéfices de votre produit

Évoquer les bénéfices du produit, voilà la 1re façon dont les maîtres en copywriting se servent du post scriptum dans leurs textes de vente (page de vente, vidéo de vente, courrier commercial papier, etc).

Vous voyez, si votre texte de vente est long, très long, vos prospects ne le liront pas forcément entièrement. Encore qu’il existe des moyens de les pousser à en lire un maximum et à passer commande !  Lisez donc :

Mais encore une fois, si votre texte de vente est très long, la majorité de vos prospects ne le liront pas forcément entièrement. La majorité d’entre eux le feront défiler jusqu’en bas de page pour lire justement votre post-scriptum.

Voilà pourquoi vous pouvez utiliser ce post-scriptum pour rappeler le bénéfice principal de votre produit ou en résumer les bénéfices secondaires. Ainsi, vous décuplerez vos chances de le vendre.

En voici un exemple qui a permis au maître copywriter Joe Vitale, le fondateur du copywriting hypnotique, de vendre son produit sur le marketing hypnotique version 2.0 :

« P.S : Combien d’argent vous ferez-vous avec les secrets contenus dans le « Marketing hypnotique V2.0 » ? Franchement, je ne sais pas ce dont vous êtes capable. Je vous offre un marteau et tellement plus de clous que vous ne pourriez l’imaginer ».

Autrement dit, le Marketing Hypnotique V2.0 vous offre bien plus que ce qu’il faut pour vous faire de l’argent de façon illimitée.

Passons donc à la 2e façon de vous servir du P.S. dans votre texte de vente (page de vente, vidéo de vente, mail, courrier papier, spot, brochure, pub Facebook ou Adwords, squeeze page, etc).

 

Copywriting, 2e façon d’utiliser le P.S. : évoquez la possibilité que votre produit soit offert comme cadeau

Voici la 2e façon dont les maîtres en copywriting utilisent le P.S. dans leurs lettres de vente :

Attirer l’attention de votre prospect sur la possibilité d’offrir votre produit comme cadeau d’anniversaire, de mariage, etc. Pourquoi ?

Parce que nous ressentons tous l’envie d’offrir un cadeau à nos proches lors d’évènements importants pour eux, des cadeaux qui vont les marquer positivement ou leur faire plaisir. Cette envie, ce désir peut être exploité dans le post-scriptum.

Le maître copywriter Robert Collier nous en donne un exemple :

« P.S. : c’est bientôt l’anniversaire d’un certain homme que vous connaissez, et vous chercherez un cadeau aussi attrayant que ces mouchoirs individuellement brodés ».

Découvrons la 3e façon de vous servir du post-scriptum dans votre texte de vente (page de vente, vidéo de vente, mail, courrier papier, spot, brochure, pub Facebook ou Adwords, squeeze page, etc).

 

Copywriting, 3e façon d’utiliser le post-scriptum : insérez des témoignages

Insérer des témoignages-clients, voilà la 3e façon dont les maîtres en copywriting se servent du post-scriptum dans leurs textes de vente (page de vente, vidéo de vente, courrier papier, etc).

Vous voyez, votre prospect défile votre longue lettre de vente à toute allure et s’apprête à la fermer sans commander votre produit. Voir de bons témoignages en post-scriptum peut le stopper et l’amener à décider de passer commande. Pourquoi ?

Pour diverses raisons :

  • parce que ces témoignages-clients lui prouvent que le produit marche ;
  • parce que ces témoignages-clients sont faits par des personnes qu’il connaît aime, respecte, et en qui il a confiance ;
  • parce que ces témoignages-clients viennent de personnes qui sont dans la même situation que lui, et ont réussi à changer leur vie grâce à votre produit ;
  • etc.

Mais attention, placer un ou deux témoignages en post-scriptum ne doit pas vous empêcher d’en insérer dans le corps de votre texte de vente. Bien au contraire !

Si vous voulez apprendre à obtenir de bons témoignages, lisez le 4e secret de l’article Lettre de vente : 5 secrets pour créer un désir fort d’acheter.

 

Par ailleurs, notez que si votre P.S. dépasse 4 paragraphes, vous pouvez en créer un second juste en dessous du contenu dudit PS. Vous l’appellerez alors P.P.S.  Et si besoin est, faites en un troisième que vous nommerez P.P.P.S. C’est tout à fait permis !

Autre conseil capital : insérez un bouton de commande juste après votre post-scriptum, pour éviter à votre prospect de devoir remonter votre texte de vente pour le chercher.

Si vous ne savez pas ce qu’est un bouton de commande, lisez donc Le vocabulaire du copywriting expliqué.

 

Voilà, vous servez-vous des post-scriptum dans vos textes de vente ? Avez-vous des questions, des préoccupations, des commentaires sur leur pouvoir ou sur tout autre sujet lié au copywriting ? Si oui, merci de les partager avec nous ci-dessous.

Et si cet article vous a apporté quelque chose, merci de le partager à vos proches que ça pourrait aider ou de le liker si vous préférez. Ça motive beaucoup à en écrire d’autres pour vous. 🙂

8 commentaires

  • Marie-Noel dit :

    Bonjour l’équipe! J’ai lu je ne sais plus où qu’il valait mieux 3 PS que 2.  Pourquoi? Une info? En ce qui concerne la vente de produits numériques : Est-il bon de suggérer d’en offrir un pour un anniversaire? C’est peut-être encourager le piratage, non? Je sais qu’il est inévitable, mais il vaut peut-être mieux ne pas donner la permission et que les gens se débrouillent avec leur conscience, je crois.Belle journée! PS: Super les modifications dans la capture de commentaires!
    Marie-Noel Articles récents…Ecrire un eBook: Mettez des arbres au service de votre écriture !My Profile

    • Bonjour Marie-Noël,

      Il y a peut-être une autre raison à l’utilisation de 3 P.S. plutôt que 2. Mais voici ce que j’en pense : 3 P.S. sont mieux que 2 si vous avez beaucoup d’informations à partager en P.S. Souvenez-vous qu’un texte de vente aéré et fait de petits paragraphes de 2 à 4 lignes est plus attrayant qu’un pavé de textes illisible car fait de longs paragraphes non espacés. C’est d’ailleurs pour cela que cette vidéo sur le Post Scriptum conseille de passer à un autre P.S. si le premier doit dépasser 4 à 5 paragraphes.

      Pour la vente de produits numériques, c’est probablement encourager le piratage que de proposer clairement en P.S. d’en offrir un pour l’anniversaire de quelqu’un. Mais même cela peut être tourné à votre avantage. Par exemple, si le produit vendu et piraté contient des liens d’affiliation, cela peut au final vous amener plus de revenus. Et je suis sûr que de grands maîtres copywriters tels que Christian Godefroy ont exploité cette force!

      Et pour nos amis qui vendent des produits tangibles, c’est une idée qui peut carrément amener plus de ventes. D’ailleurs, comme vous le savez certainement, ladite idée vient du maître copywriter Robert Collier qui l’a utilisé dans sa lettre qui a vendu pour des millions de dollars des mouchoirs individuellement brodés 🙂

      Merci pour le commentaire sur les modifications dans la capture des commentaires

  • Mélina dit :

    Bonjour & merci pour tous ces bons conseils & outils dont vous nous fournissez & partagez si généreusement.

    Vous êtes d’excellent mentors & je crois que c’est un privilège d’être en contact avec vous & de pouvoir être rediger en particulier sur ce bloq.

    Je pense justement à m’ouvrir un blog utilitaire partageant expériences & entre-aide sur la réussite & concrétisation de la réussite de notre vie à tout âge.

    Bravo,merci à vous & bonne continuité, puisque que vous êtes une source indispensable!

    Mélina

    • David et Ulrich dit :

      Bonjour Mélina,

      C’est notre plaisir de le faire! Restez avec nous, découvrez nos articles-vidéos actuels et nos autres ressources à venir; et vous parviendrez à rédiger facilement des textes accrocheurs et vendeurs. Merci 🙂

  • Francine dit :

    Mon soucis c’est que j’ai peur d’écrire une lettre de vente qui soit tellement nulle que personne ne la lirait. Et aussi mettre les avantages d’un produit en avant, j’ai l’impression de ne pas savoir faire, quand je vois de superbes pages de ventes ou de capture, d’un seul coup je me dis que je ne sais plus parler ni lire le français. Je pense que c’est un sacré blocage de mon intellect qui m’empêche d’avancer. Pourtant j’ai acheté plein de cours et de formation de Christian Godefroy, les lettres de Robert Collier etc… J’ai vraiment besoin d’aide de ce côté.

    • David et Ulrich dit :

      Nous n’avons qu’un seul conseil à vous donner : jetez-vous à l’eau. La première fois qu’on doit plonger tout seul dans le grand bassin d’une piscine après avoir bien suivi les cours du maître nageur, on éprouve souvent des craintes. Mais quand quelqu’un vous pousse gentiment ou que l’on se motive à piquer une tête, on se rend compte qu’on sait nager.

      Oh, la première fois n’est pas parfaite! Mais les autres fois sont meilleures; et on acquiert de l’expertise au fur et à mesure jusqu’à devenir soi-même un maître nageur et pourquoi pas un champion olympique. Il en va de même en copywriting.

      Donc,pourquoi ne pas prendre n’importe quel produit de votre entourage et vous amuser à en écrire la lettre de vente? L’objectif ne sera pas de l’envoyer à un prospect, mais juste de vous amuser à l’écrire en suivant les conseils donnés dans les cours que vous avez achetés et en imitant le style des lettres de Robert Collier par exemple?

      N’hésitez pas à nous écrire à nouveau si vous avez des questions.

Leave a Comment

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.